Jean Castex va annoncer « un plan massif de réinvestissement de Sanofi en France »

INDUSTRIE Le Premier ministre, Jean Castex, a regretté qu’il n’ait pu y avoir de vaccin contre le Covid-19 produit en France, notamment par Sanofi

20 Minutes avec AFP
— 
Le vaccin de Sanofi en cours de développement (illustration).
Le vaccin de Sanofi en cours de développement (illustration). — Thiago Prudencio / SOPA Images

Regrettant qu’il n’ait pu y avoir de vaccin contre le Covid-19 produit en France,  le Premier ministre Jean Castex va annoncer le mois prochain « un plan massif de réinvestissement de  Sanofi en France », a-t-il indiqué lors d’une rencontre avec des soignants à Obernai (Bas-Rhin), ce vendredi.

« On a tous sous-investi dans la santé depuis quarante ans. (…) La question est de savoir si ceux qui sont en responsabilité aujourd’hui, comme c’est mon cas, prennent les décisions qu’il faut », a déclaré Jean Castex à l’occasion d’une conversation impromptue avec deux chefs de service du nouvel hôpital d’Obernai.

« Une question de souveraineté »

« Tous les Français, en Alsace comme ailleurs, ont été comme moi traumatisés par cette affaire : c’est l’abaissement des moyens depuis trente ans sur l’innovation dans la recherche en santé qui a abouti à ce qu’on ne fasse pas de vaccin français… Ça, ce n’est plus possible ! Il faut réinvestir massivement », a-t-il poursuivi.

« J’annoncerai dans la deuxième quinzaine de février un plan massif de réinvestissement de Sanofi en France, parce qu’il faut repartir de l’avant. On va créer une Agence de l’innovation en santé. Il faut réimplanter en France la fabrication, comme on l’a fait avec le paracétamol. C’est aussi une question de souveraineté », a-t-il poursuivi, sans donner de détail supplémentaire.