Présidentielle 2022 : Vous sentez-vous concerné par les débats sur les droits de succession ?

VOUS TEMOIGNEZ Tous les candidats à l'Elysée envisagent une réforme du système français en matière d'héritage

N.C.
— 
Une majorité de Français estime qu'il faudrait alléger la taxation sur les successions (photo d'illustration).
Une majorité de Français estime qu'il faudrait alléger la taxation sur les successions (photo d'illustration). — GILE MICHEL/SIPA

C’est l’un des sujets qui a su faire son trou dans cette campagne, au milieu de la crise sanitaire et des questions de sécurité. Les  droits de succession sont une préoccupation nationale. Il y a quelques jours, un sondage paru dans  Les Echos indiquaient que huit Français sur dix souhaitaient un allégement de la fiscalité sur les transmissions. La France est l’un des pays les plus confiscatoires en Europe (en ligne directe, c’est-à-dire entre parents et enfants, elle a le taux le plus élevé – 45 % – et l’un des abattements autorisés – 100.000 euros – le plus faible). Mais le système est altéré par des dispositifs d’exonération ou d’exemption « qui réduisent très significativement la progressivité de l’impôt au bénéfice des plus grandes transmissions », juge un  rapport du Conseil d’analyse économique publié le mois dernier.

Tous les candidats à l’élection présidentielle estiment qu’il faut le revoir le système. Mais comment ? Pour schématiser, les prétendants de droite veulent que l’on puisse donner davantage et plus souvent à ses enfants ou petits-enfants, sans être taxé. Ceux de gauche entendent réduire les taxes pour les plus petits héritages tout en les renforçant pour les plus gros patrimoines.

Et vous, quel est votre avis ? Est-ce un sujet particulièrement important pour vous ? Y êtes-vous attentif dans cette campagne ? Avez-vous vécu des situations difficiles lorsque vous avez été confronté à cette question d’héritage ? Avez-vous été surpris par le niveau d’imposition qui s’appliquait ? Estimez-vous qu’il faudrait baisser la taxation pour tout le monde ? Faudrait-il davantage imposer les héritages pour les familles les plus riches ? Racontez-nous.