Présidentielle 2022 : Ce qu’il faut retenir du « Live Présidentiel » TF1-« 20 Minutes » avec Jean-Luc Mélenchon

INSTAGRAM Jean-Luc Mélenchon était, mercredi 12 janvier, l’invité du premier « Live Présidentiel » TF1-« 20 Minutes ». Il a répondu aux questions des internautes en Instalive

Charlotte Murat
— 
Jean-Luc Mélenchon était l'invité du Live Présidentiel TF1-20 Minutes mercredi 12 janvier
Jean-Luc Mélenchon était l'invité du Live Présidentiel TF1-20 Minutes mercredi 12 janvier — 20 Minutes
  • Jean-Luc Mélenchon a répondu aux questions des internautes lors du premier « Live Présidentiel » TF1-20 Minutes.
  • Sur l’enseignement, le candidat souhaite notamment la suppression de Parcoursup et du contrôle continu au bac et l’instauration d’une allocution mensuelle de 1.000 euros pour les étudiants.
  • Jean-Luc Mélenchon a également abordé la question de la maltraitance animale, du cannabis, la GPA (gestation pour autrui) ou encore des Ouïghours. Et révélé la toute première mesure qu’il prendrait s’il entrait à l’Elysée.

Il était en direct de son QG de campagne, assis à une table qu’il a lui-même dessinée. Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France Insoumise à l’élection présidentielle, a répondu en direct sur Instagram aux questions des internautes lors du premier « Live Présidentiel » TF1- 20 Minutes*. Voici ce qu’il faut en retenir !

Reviendrez-vous sur la réforme du collège et du lycée ?

« Je suis hostile à l’autonomie des établissements », a rappelé celui qui est en tête des intentions de vote à gauche. « Je ne suis pas d’accord avec le fait que tous les jeunes Français n’aient pas les mêmes objectifs de qualification. » Souhaitant « réunir les enseignements du collège et du lycée », Jean-Luc Mélenchon a également souligné qu’il rétablirait le bac professionnel en quatre ans « pour que les jeunes aient le temps de bien apprendre leur métier ». Il supprimerait Parcoursup et le contrôle continu au bac.

« Il faut augmenter le nombre de places disponibles dans l’enseignement supérieur selon les demandes des jeunes gens », a-t-il martelé. Enfin, afin que les jeunes apprennent sans avoir rien d’autre à faire à côté », le candidat promet une allocation étude de 1.000 euros par étudiant, qu’il financerait sur les héritages. « Au-delà de 12 millions, on prend tout », a-t-il expliqué.

Soutenez-vous la grève des enseignants contre le protocole sanitaire à l’école ?

« Les gens ont été poussés à bout, estime Jean-Luc Mélenchon en soutien à la grève des profs ce jeudi. La pagaille est à son comble compte tenu de la multiplication des consignes qui n’arrêtent pas de changer. On ne fait pas la grève contre un virus, on fait la grève contre sa gestion absurde de la situation. » Il a également rappelé que « depuis le début, la France Insoumise a dit qu’il fallait mettre des épurateurs d’air dans les classes. »

Si vous voulez voir Jean-Luc Mélenchon faire la réclame de son purificateur d’air, c’est dans la vidéo ci-dessous que ça se passe :

 

Avez-vous vu le film « Don’t Look Up : défi cosmique » et qu’en avez-vous pensé ?

« Oui, je l’ai vu, sourit le candidat, qui a visiblement apprécié le film Don’t Look Up : défi cosmique. Ils ont trouvé la bonne forme. Ce qui est important, ce n’est pas la conclusion, c’est tout le chemin. La société est tellement avancée dans la frivolité et la consommation d’images qu’elle est parfaitement incapable de voir arriver une catastrophe monstrueuse. C’est le cas aujourd’hui avec le changement climatique. Si le film a eu un tel impact, c’est bien parce que des millions de gens se rendent bien compte qu’il y a un décalage entre la situation et l’image qui en est donnée par la scène médiatico-politique. »

"Il faut fermer toutes les 'fermes-usines'. Les animaux y sont martyrisés et elles représentent un danger"

Quelle serait votre principale mesure contre la maltraitante animale ?

« La première mesure à mettre en place, c’est la fermeture des fermes-usines. Les animaux y sont martyrisés. Ces élevages sont en outre des bouilloires à virus qui créent des zoonoses [des maladies transmissibles entre les animaux et les hommes]. C’est un danger ! » Partisan du « bel élevage », Jean-Luc Mélenchon souhaite également « supprimer le ministère de l’Agriculture » pour le remplacer par un « ministère de la Production alimentaire ». « On va commencer par redevenir souverains, produire ce qu’on peut manger et surtout produire des choses saines », a résumé le candidat.

Souhaitez-vous toujours abroger le pass sanitaire et permettrez-vous aux soignants non-vaccinés de reprendre le travail ?

« Le pass sanitaire est une illusion de sécurité, estime Jean-Luc Mélenchon. C’est ne fausse protection car les gens se croient protégés ». Rappelant qu’il n’est pas antivax puisqu’il plaide pour la levée des brevets, l’insoumis plaide pour une organisation différente, comme « ne pas envoyer les gens au travail au même moment ».

En ce qui concerne les soignants non-vaccinés, Jean-Luc Mélenchon estime que « c’est irréaliste de les empêcher de travailler, car le système est déjà sous tension. On sera obligé de laisser les gens travailler à l’hôpital, à condition qu’ils s’assurent par un test qu’ils ne sont pas positifs. Quand on procède par la force et qu’on considère que "papa-gouvernement" sait mieux que "enfants-citoyens", ça donne le bazar et la violence qu’on a en ce moment à la Guadeloupe et à la Martinique. »

Une union est-elle possible avec Christiane Taubira ?

« Oui, je pourrais gouverner avec elle », a affirmé Jean-Luc Mélenchon. « Le lendemain du premier tour, je proposerai à ceux qui le veulent de venir nous voir pour qu’on discute des conditions dans lesquelles on fait une nouvelle majorité. Mais on aura un socle, un programme, précise-t-il, rappelant qu’il est toujours hostile à la primaire populaire. Quant à l’idée de la nommer Première ministre, c’est non. S’il est favorable à l’idée de nommer une femme à ce poste, Jean-Luc Mélenchon explique que « la conduite du gouvernement doit être faite par quelqu’un qui assume la cohérence du programme ». Il précise que « plusieurs femmes dans mon groupe parlementaire ont la trempe, comme Mathilde Panot ou Clémentine Autain. »

"Ma première mesure en tant que président sera envers les SDF"

Quelle sera votre première mesure si vous êtes élus ?

« Je prends mon téléphone et j’appelle celui ou celle qui sera le haut-commissaire chargé de mettre un terme au scandale des SDF, ces pauvres gens abandonnés de tout de tous et de tout le monde. Ensuite, quelques jours plus tard, je fixerai par décret le Smic à 1.400 euros net. »

Reviendrez-vous sur l’interdiction de la vente de fleurs de CBD en France ?

« Bien sûr, puisqu’on va légaliser le cannabis !, affirme Jean-Luc Mélenchon. Une consommation excessive est mauvaise, il faut faire des campagnes contre. Mais pour pouvoir les faire, il faut légaliser le cannabis avec un monopole d’Etat. L’Etat contrôlera la distribution, ce qui fera cesser les trafics. »

"Je suis absolument contre la GPA"

Etes-vous pour ou contre la GPA ?

« Je suis absolument contre. Je ne crois pas que ça puisse être jamais éthique. La GPA consiste à transformer le corps des femmes en un instrument de production d’êtres humains. » L’Insoumis reconnaît cependant une « contradiction », puisqu’il est en revanche favorable à « la régularisation et un processus d’adoption immédiatement possible pour les enfants nés d’une GPA » à l’étranger.

Quelle est votre position face à la Chine, notamment sur la question des Ouïghours ?

La Chine « est un partenaire. Ils sont 1,5 milliard et produisent pour la planète entière. Je ne suis pas favorable au régime du parti unique, mais je ne vais pas entrer en guerre avec eux pour les obliger à avoir plusieurs partis. » En ce qui concerne les Ouïghours, le candidat réfute le terme de « génocide », tout en se disant « solidaire des batailles contre leur répression et pour leurs libertés ».

*Le « Live Présidentiel », ça continue ! Abonnez-vous aux comptes Instagram @20minutesfrance et @tf1info pour connaître le nom du prochain candidat et la date du direct.