Présidentielle 2022 : Le maire de Marseille Benoît Payan appelle à un « rassemblement » de la gauche

TOUS ENSEMBLE « Il n’y a pas d’autre alternative qu’un rassemblement [de la gauche] parce que sinon, ce sera le mur de plein fouet », a déclaré Benoît Payan à propos de l’élection présidentielle à venir

20 Minutes avec AFP
— 
Le maire de Marseille, Benoit Payan. (archives)
Le maire de Marseille, Benoit Payan. (archives) — Alain ROBERT/SIPA

Tous ensemble (bis), ouais ! Le maire socialiste de Marseille Benoît Payan a lancé vendredi un appel au rassemblement de la gauche pour la  présidentielle, estimant que l’union locale du « Printemps marseillais », vainqueur des dernières municipales, devrait inspirer les leaders nationaux.

La liste du Printemps marseillais, qui réunissait toutes les grandes composantes de la gauche (PS, PCF, LFI, EELV…), avait créé la surprise en juin 2020 en remportant la deuxième ville de France, gérée depuis 25 ans par la droite conduite par Jean-Claude Gaudin.

« Les femmes et les hommes qui aspirent à diriger ce pays sont dans le money time »

« Il n’y a pas d’autre alternative qu’un rassemblement parce que sinon, ce sera le mur de plein fouet », a déclaré Benoît Payan lors de ses vœux à la presse. Pour l’édile, l’élection présidentielle à venir est « la plus importante depuis 1981 », qui avait vu l’arrivée de la gauche conduite par François Mitterrand au pouvoir.

« Je considère qu’il est temps de penser différemment, de passer à autre chose. Et pour ce faire, mon camp, ma famille politique, l’inclinaison de ma pensée, celle du progrès, a une responsabilité. Celle de chercher ce qui (la) rassemble », a-t-il lancé. « Les femmes et les hommes qui aspirent à diriger ce pays sont dans le "money time" (le moment où tout se joue). Il leur reste quelques jours, quelques semaines (…) il faut qu’ils se parlent, s’entendent, se téléphonent, se rencontrent et décident de faire les choses en commun, ils doivent se rassembler », a-t-il martelé.