Nicolas Sarkozy n'a «pas de temps à perdre» avec la polémique Zapatero/Royal

POLITIQUE Le chef de l'Etat a rembarré les journalistes qui l'ont interviewé à ce sujet...

Avec agence

— 

Pôle emploi va recruter 1.840 agents supplémentaires pour faire face à l'alourdissement des tâches provoqué par la forte remontée du chômage ces derniers mois, a annoncé Nicolas Sarkozy mardi lors d'un déplacement à Châtellerault.
Pôle emploi va recruter 1.840 agents supplémentaires pour faire face à l'alourdissement des tâches provoqué par la forte remontée du chômage ces derniers mois, a annoncé Nicolas Sarkozy mardi lors d'un déplacement à Châtellerault. — Gérard Cerles AFP

Nicolas Sarkozy a refusé mardi à Nice de commenter la polémique causée par les excuses présentées par Ségolène Royal au chef du gouvernement espagnol José Luis Zapatero pour des propos prêtés au chef de l'Etat, indiquant qu'il n'avait «pas de temps à perdre».

«Vous croyez que je n'ai que ça à faire? Je n'ai pas de temps à perdre, excusez-moi», a répondu Sarkozy à la presse en inaugurant les bâtiments d'un nouveau commissariat de police à Nice.

«C'est à rester pantois»

«Si on voit le temps perdu ce week-end pour des polémiques ridicules alors qu'on a tant de problèmes à régler, le chômage des jeunes, l'insécurité, les problèmes sociaux», s'est ensuite exclamé le chef de l'Etat lors d'une table-ronde consacrée à la lutte contre la délinquance.

«Qu'on puisse perdre autant de temps sur des choses aussi grotesques, on se demande, c'est à rester pantois», a-t-il ajouté.