Alain Juppé et le «gros plan érotique»

INSOLITE Le maire de Bordeaux se fait critique de cinéma, le temps d'un billet étonnant sur son blog...

V.G.

— 

Alain Juppé dans son bureau à la mairie de Bordeaux, le 29 février 2008.
Alain Juppé dans son bureau à la mairie de Bordeaux, le 29 février 2008. — R. DUVIGNAU / REUTERS

Alain Juppé est un blogueur de longue date. Il entretient son al1jup.com depuis 2004, livrant réflexions politiques mais aussi personnelles. Son dernier billet ravira les fétichistes du pied: «J'ai aimé [...] le gros plan, érotique, sur les pieds de la pulpeuse italienne», écrit-il au sujet du film Villa Amalia de Benoît Jacquot.

Le maire de Bordeaux, qui est pressenti pour entrer au gouvernement lors du prochain remaniement, écrit une véritable critique de cinéma. Plus proche de Télérama que du débat politique: «J’ai aimé le rythme insolite du film, lent et silencieux souvent, mais prenant».

Outre cette référence au «gros plan érotique» qui a de bonnes chances de devenir culte sur Internet, Alain Juppé livre au détour d'une phrase un peu de sa personne: «Qui n’a rêvé de fuite?», écrit-il en référence au film. Le maire de Bordeaux est un habitué: en 2005, il était parti vivre pendant une année au Québec.