Présidentielle 2022 : Eric Zemmour enfin candidat, Xavier Bertrand évincé et pas de primaire populaire pour Jadot, Hidalgo et Mélenchon

LE RECAP (J-128) Chaque vendredi, retrouvez notre « Récap » de la semaine, rendez-vous hebdomadaire de « 20 Minutes » consacré à la présidentielle 2022

Emilie Petit
— 
Présidentielle 2022 : Le « Brief » de la semaine du 13 novembre — 20 Minutes

Après treize semaines de suspense intense, Eric Zemmour a finalement officialisé sa candidature à l’élection présidentielle, en publiant une vidéo de 10 minutes et 11 secondes sur sa chaîne YouTube. Avec, en fond, la 7e symphonie de Beethoven. Après un problème clairement établi de droits d’auteur, le polémiste reprenant, sans les citer, des images de plusieurs médias et sociétés de production, YouTube a finalement décidé de soumettre sa vidéo à une limite d’âge. La plateforme de streaming a en effet estimé que certaines images utilisées pour illustrer les propos du candidat étaient violentes et choquantes.

Xavier Bertrand, lui, n’aura pas réussi à convaincre les encartés des Républicains, malgré une « envie » que certains qualifiaient d’admirable, et s'est fait éliminer dès le premier tour de la primaire LR. De son côté, Eric Ciotti n’était pas peu fier d’avoir raflé ce premier tour, et se prépare à affronter  Valérie Pécresse, portée aux nues par Sarkozy himself. Verdict ce samedi.

Enfin, l’EELV Yannick Jadot, le LFI Jean-Luc Mélenchon et la PS Anne Hidalgo ont dit « non » à la primaire populaire. L’idée d’un rassemblement de la gauche autour d’un projet écologique, démocratique et social, lancée par un collectif qui souhaitait éviter un revival du fiasco de 2017, ne les a pas convaincus. Ils n’ont finalement été que trois à donner leur « Go » pour cette primaire de la gauche sans une partie de la gauche : la jeune militante Anna Agueb-Porterie, le député européen Pierre Larrouturou et celle qui se décrit comme une « radicale bisounours » Charlotte Marchandise.