La vente de 80 Rafale aux Emirats arabe unis est une « honte », déplore Yannick Jadot

REACTION La France a signé, ce vendredi, un accord pour la vente de 80 avions de combat Rafale, construits par le groupe français Dassault Aviation, avec les Emirats arabes unis

20 Minutes avec AFP
— 
Yannick Jadot, le 27 août 2020 à Paris.
Yannick Jadot, le 27 août 2020 à Paris. — ERIC PIERMONT / AFP

« La France nous fait honte quand elle arme des régimes autoritaires » a déclaré le candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot, déplorant la vente de 80 avions de combat Rafale aux Emirats arabes unis, conclue ce vendredi.

« La France nous fait honte quand elle arme des régimes autoritaires qui méprisent les droits humains et dont la richesse s’est bâtie sur les énergies fossiles », a critiqué sur Twitter Yannick Jadot. « La France rayonnera quand sa politique étrangère sera exemplaire dans la lutte pour la liberté et la justice climatique », a-t-il ajouté.

« Un succès » pour Eric Zemmour

« Bravo à Dassault, Thales et Safran pour la vente de 80 Rafales », s’est en revanche félicité le candidat d’extrême droite Eric Zemmour. « C’est un succès pour notre industrie de défense tout entière qui ne doit rien à l’UE ou à l’Otan, mais tout à notre politique d’indépendance qu’il faut préserver en renforçant notre base industrielle de défense », a commenté sur Twitter l’ancien éditorialiste.

« Vraiment pas de quoi être fier ! », a tweeté au contraire le leader du NPA et candidat d’extrême gauche Philippe Poutou. « C’est scandaleux. Mais à l’image d’un capitalisme militariste affairiste et cynique », a-t-il ajouté, appelant à « interdire la vente d’armes et distribuer à la place médicaments et vaccins pour les populations des pays du sud ».

Un contrat historique

La valeur du contrat « historique » pour la fourniture de 80 avions de combat Rafale aux Emirats arabes unis s’élève à 16 milliards d’euros, dont deux pour les armements et « éléments associés », a annoncé vendredi le ministère français des Armées.

« Avec les Émirats arabes unis, nous scellons aujourd’hui la vente de 80 avions Rafale et 12 hélicoptères Caracal. En confiance, nous agissons ensemble pour notre sécurité », a fait valoir Emmanuel Macron dans un tweet. C’est un « contrat historique » qui « cimente un partenariat stratégique plus solide que jamais et contribue directement à la stabilité régionale », a salué la ministre Florence Parly dans un communiqué.