Présidentielle 2022 : Guillaume Peltier votera pour Éric Ciotti au congrès des Républicains

VOTE L’ex-numéro deux de LR avait auparavant affiché son soutien à Xavier Bertrand

20 Minutes avec AFP
— 
Guillaume Peltier (député et ex-vice-président des Républicains LR) lors de la Fête de la Violette, à La Marolle en Sologne, en 2020
Guillaume Peltier (député et ex-vice-président des Républicains LR) lors de la Fête de la Violette, à La Marolle en Sologne, en 2020 — Vincent Loison/SIPA

L’ex-numéro deux de LRGuillaume Peltier indique ce samedi qu’il votera pour Éric Ciotti au premier tour du congrès des Républicains qui choisiront leur candidat à la présidentielle la semaine prochaine.

Opposé à l’idée d’une primaire, il avait affiché son soutien à Xavier Bertrand (ex-LR) en juin, avant un très attendu bureau politique du parti qui devait lancer le compte à rebours pour la présidentielle de 2022. Un choix qui lui avait valu d’être rétrogradé de sa fonction de numéro deux de LR. Il était depuis resté silencieux.

« Ciotti a le mieux compris la nécessité d’une vraie droite »

Alors que les adhérents de LR ont finalement choisi la voie d’un congrès pour départager les candidats, du 1er et 4 décembre, il dit ce samedi dans un entretien au Parisien « apprécie (r) particulièrement deux personnalités : Xavier Bertrand pour sa capacité à battre Emmanuel Macron et Éric Ciotti pour la fidélité à la droite forte que j’ai fondée ». « Un congrès, c’est aussi fait pour trancher la ligne politique : j’ai donc décidé d’apporter mon parrainage et de voter au premier tour pour Éric Ciotti », indique-t-il.

Le député explique son choix par le fait qu'« Éric Ciotti est celui qui a le mieux compris la nécessité d’une vraie droite », et « plus son score sera haut, plus la droite républicaine s’ouvrira à tous les électeurs de droite ». « Je ne souhaite plus d’étanchéité avec les électeurs d’Éric Zemmour et de Marine Le Pen. Comment prétendre réparer la France si nous mettons de côté 40 % des Français ? », argumente-t-il.

Rassembler toutes les droites

Interrogé sur un possible ralliement à Éric Zemmour, il fait valoir que la question n’est pour lui « en rien à la hauteur du défi ». « J’assume de le connaître depuis quinze ans et de le voir régulièrement. La dynamique qu’il a représentée est le symbole du vide que nous avons laissé. À nous de renouer avec l’espérance de la victoire d’une vraie droite », dit-il.

Et d’appeler à « trois actes fondateurs pour 2022 » : d’abord proposer « un programme commun à tous les électeurs de droite » autour des idées de « patriotisme face à l’islamisme », « travail face à l’assistanat », « liberté face à la bureaucratie », « concorde nationale face à la tyrannie des minorités ». Puis « posons les fondations d’une maison commune de tous les électeurs de droite », exhorte-t-il.

Outre son soutien à Xavier Bertrand, Guillaume Peltier avait fait des vagues en interne fin mai en assurant « porter les mêmes convictions » que le maire de Béziers Robert Ménard, proche du RN, et en demandant « le rétablissement de la Cour de sûreté » qui pourrait placer en rétention sans possibilité d’appel dans les dossiers de terrorisme.