Pass sanitaire : Sans troisième dose, le document des plus de 65 ans sera désactivé après six mois et cinq semaines, confirme Gabriel Attal

VACCINATION Le porte-parole du gouvernement a également confirmé l'ouverture de la troisième dose aux plus de 50 ans dès début décembre

X. R.
— 
La troisième dose sera donc bien obligatoire pour conserver son pass sanitaire après le 15 décembre pour les plus de 65 ans.
La troisième dose sera donc bien obligatoire pour conserver son pass sanitaire après le 15 décembre pour les plus de 65 ans. — SYSPEO/SIPA

Après la prise de parole d’Emmanuel Macron hier soir, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a confirmé ce mercredi matin sur France Info qu’à compter du 15 décembre, le pass sanitaire des plus de 65 ans serait désactivé faute de troisième dose de vaccin contre le Covid-19 six mois et cinq semaines après la deuxième injection. « Grâce à la vaccination on a érigé une muraille contre les formes graves. Il ne faut pas que cette muraille se fissure », a-t-il martelé.

Selon Gabriel Attal, la troisième dose sera par ailleurs bien accessible aux plus de 50 ans dès début décembre. Pour rappel, le Conseil de défense sanitaire s’est réuni mardi matin afin de réfléchir au meilleur moyen de pousser les Français actuellement éligibles à une troisième dose – plus de 65 ans, soignants, obèses, victimes de comorbidités – à franchir le pas. Alors que le nombre de cas quotidiens remonte, l’exécutif espère, via le rappel vaccinal, éviter une nouvelle vague, d’autant plus redoutée qu’un variant plus contagieux se répand au Royaume-Uni. Et seules 3,4 millions des 7,7 millions de personnes éligibles se sont fait revacciner.