Assurance-chômage : La réforme entrera en application le 1er décembre, confirme Élisabeth Borne

CALENDRIER Les deux dernières mesures de la réforme s’appliqueront à partir de décembre, au moment où le nombre de chômeurs de catégorie A a baissé de 5,5 % au troisième trimestre

20 Minutes avec AFP
— 
La ministre du Travail, Elisabeth Borne.
La ministre du Travail, Elisabeth Borne. — LUDOVIC MARIN / AFP

Les deux dernières mesures de la réforme controversée de l’assurance-chômage, le durcissement des règles sur la dégressivité des allocations et sur la durée d’affiliation nécessaire pour ouvrir ou recharger un droit, entreront bien en vigueur le 1er décembre, a confirmé Élisabeth Borne, ce jeudi.

« A partir du 1er décembre, il faudra avoir travaillé 6 mois et non plus 4 mois pour bénéficier d’une allocation-chômage, et la dégressivité s’appliquera au-delà du 6e mois et non pas du 8e mois comme aujourd’hui » pour les salaires au-delà de 4.500 euros, a détaillé la ministre du Travail sur France Inter.

Baisse du nombre de chômeurs

Réforme emblématique du quinquennat au parcours chaotique, le durcissement des règles de calcul de l’allocation-chômage est entré en vigueur le 1er octobre mais l’application de ces deux dispositions était soumise à certaines conditions d’amélioration du marché de l’emploi.

« Aujourd’hui, les critères sont remplis, puisqu’on a eu un nombre très important d’embauches sur les quatre derniers mois et puisque avec ces 200.000 demandeurs d’emploi de moins sur le dernier trimestre, on est à près du double de la baisse qui était nécessaire pour que les deux dispositions rentrent en vigueur », a-t-elle détaillé. Le nombre de chômeurs de catégorie A a baissé de 5,5 % au troisième trimestre en France (hors Mayotte) par rapport au trimestre précédent, soit 206.000 inscrits en moins, à 3,544 millions, selon les chiffres du ministère du Travail publiés mercredi. Sur un an, la baisse est de 9,7 %.