Présidentielle : Eric Ciotti et Eric Zemmour, c’est « blanc bonnet et bonnet blanc », lâche Renaud Muselier

DROITE Si le député des Alpes-Maritimes, candidat à l’investiture LR pour la présidentielle, était choisi, le président de Paca quitterait le parti

F.Bi.
— 
Renaud Muselier en juin 2021
Renaud Muselier en juin 2021 — FREDERIC MUNSCH/SIPA
  • Si le député des Alpes-Maritimes l’emportait à la primaire LR, « ça voudrait dire que ma famille politique aurait décidé de mettre quelqu’un plus à droite que l’extrême droite, selon lui », et « je démissionnerai immédiatement », dit Renaud Muselier.
  • « Renaud Muselier est le petit télégraphiste du macronisme, comme certains de ses amis qui sont déjà passés dans le camp d’Emmanuel Macron », a lâché de son côté Eric Ciotti.

Face à Jean-Jacques Bourdin, pour sa première sortie médiatique après avoir été touché par le Covid-19, Renaud Muselier a réglé des comptes ce mercredi matin. Et notamment avec Eric Ciotti, candidat à l’investiture de LR pour la prochaine présidentielle. Le président de la région Paca lui reproche de « dire aujourd’hui qu’il est proche de M. Zemmour, plus que de M. Macron ».

« Ses propos dans le cadre de sa campagne ne correspondent en rien à l’héritage de notre famille politique, de ce que nous avons fabriqué. Il y a toujours eu une barrière avec l’extrême droite, il n’y a pas eu des clins d’œil, des caresses et des mamours. Je ne veux pas de cette droite », a taclé le président de la région Paca, sur BFMTV-RMC.

« Renaud Muselier est le petit télégraphiste du macronisme », répond Ciotti

Pour lui, Eric Ciotti et Eric Zemmour, c’est « blanc bonnet et bonnet blanc ». Et si le député des Alpes-Maritimes l’emportait à la primaire, « je quitterais ma famille politique, a-t-il tranché. Ça voudrait dire qu’elle aura décidé de mettre quelqu’un plus à droite que l’extrême droite, selon lui. Je démissionnerai immédiatement. »

Renaud Muselier a également annoncé avoir écrit à Christian Jacob, le président de LR pour que soit retirée au député des Alpes-Maritimes la présidence de la commission d’investiture du parti.

Sur France Info ce mercredi matin, Eric Ciotti a lui aussi égratigné le président du conseil régional de Paca. « Renaud Muselier est le petit télégraphiste du macronisme, comme certains de ses amis qui sont déjà passés dans le camp d’Emmanuel Macron », a-t-il lâché, faisant sans doute référence à Christian Estrosi, démissionnaire de LR.

Le président de la région Paca vise aussi David Lisnard

De son côté, le patron de Paca a également eu un mot pour David Lisnard, le maire LR de Cannes candidat à la présidence de l’Association des maires de France (AMF). Arguant qu’il « a fait campagne pour Thierry Mariani », contre lui, lors des régionales, Renaud Muselier l’a taxé d’être un « opportuniste ».

Il précise qu’il soutient Philippe Laurent pour prendre la tête de l’AMF, et pas David Lisnard : « Vous croyez que le maire de Cannes est représentatif de tous les maires de France ? Ce n’est pas le Festival de Cannes et le tapis rouge tous les jours. »