Rennes : Pourquoi le Gouvernement débarque en force ce vendredi ?

VISITE Jean Castex, Jean-Michel Blanquer, Gérald Darmanin et Nadia Hai viendront parler sécurité, médiation et politique de la ville ce vendredi dans la capitale bretonne

Jérôme Gicquel
— 
Jean Castex sera accompagné de Gérald Darmanin ce vendredi à Rennes.
Jean Castex sera accompagné de Gérald Darmanin ce vendredi à Rennes. — FRANÇOIS NASCIMBENI / AFP
  • Quatre ministres sont attendus à Rennes ce vendredi.
  • Accompagné de Gérald Darmanin, Jean-Michel Blanquer et Nadia Hai, Jean Castex viendra signer le contrat de sécurité intégrée.
  • Il se traduira par l’arrivée de quarante policiers nationaux en renfort à Rennes et Saint-Jacques-de-la-Lande.

L’accès au centre-ville de Rennes risque d’être compliqué ce vendredi avec la venue de quatre ministres. Accompagné de Gérald Darmanin (Intérieur), Jean-Michel Blanquer (Education nationale) et Nadia Hai (ministre déléguée à la Ville), Jean Castex viendra notamment parler sécurité dans la capitale bretonne. Un an après la signature du premier contrat de sécurité intégrée (CSI) à Toulouse, le Premier ministre viendra faire un bilan de ce dispositif présenté comme « le bras armé de la République ».

Après Nantes, Dijon, Clermont-Ferrand et Arles, Rennes aura donc le droit aussi à son CSI. Il se traduira par l’arrivée de quarante policiers nationaux en renfort dans la capitale bretonne. En contrepartie, la ville de Rennes s’est engagée à gonfler les effectifs de sa police municipale avec l’arrivée de quarante agents supplémentaires d’ici l’an prochain et à renforcer son dispositif de vidéo-protection.

Une amende forfaitaire contre les squatteurs de halls d’immeuble

Les services de Matignon évoquent « le doublement du nombre de caméras d’ici 2023 ». Mi-septembre, à l’occasion de la présentation de la nouvelle stratégie de sécurité et de prévention de la délinquance de la ville, la maire Nathalie Appéré s’était montrée plus mesurée. « Nous allons augmenter le nombre de caméras, notamment dans le centre-ville où il y a des zones d’ombre ainsi que dans les quartiers prioritaires où il y a des points de deal », avait-elle indiqué, sans toutefois en préciser le nombre. « Il n’y a pas un objectif de nombre, avait-elle ajouté. Il s’agit d’en installer là où cela est nécessaire mais aussi d’en enlever certaines là où ce n’est plus utile ».

À l’occasion de sa visite, Jean Castex annoncera aussi le lancement d’un dispositif d’amende forfaitaire ​contre les guetteurs et squatteurs de halls d’immeuble. Il entrera en vigueur à compter du 19 octobre et concernera dans un premier temps les villes de Rennes, Lille, Marseille, Créteil et Foix. Le montant sera identique à celui des amendes forfaitaires en vigueur pour les fumeurs de cannabis : un forfait de 200 euros, ramené à 150 euros en cas de paiement rapide mais pouvant être majoré à 450 euros. Au tout début de leur visite, les quatre ministres se rendront également dans une école élémentaire du Blosne pour parler médiation avec les acteurs intervenant sur le quartier.