Hauts-de-France : Xavier Bertrand dépose plainte pour un tract du RN l’accusant de « péchés islamiques »

ACCUSATION Le président des Hauts-de-France et candidat déclaré à la présidentielle 2022, Xavier Bertrand, a déposé, en juin, une plainte pour diffamation contre le tract d’un candidat du Rassemblement national

20 Minutes avec AFP
— 
Xavier Bertrand, lors de la rentrée parlementaire des députés «Les Républicains»  (LR) a Nîmes, le 10 septembre 2021.
Xavier Bertrand, lors de la rentrée parlementaire des députés «Les Républicains» (LR) a Nîmes, le 10 septembre 2021. — J.M. HAEDRICH/SIPA

Avant les élections régionales, un tract avait pointé du doigt les « 6 péchés islamiques » de Xavier Bertrand. Le président des Hauts-de-France et candidat déclaré à la présidentielle a déposé, en juin, une plainte pour diffamation contre le candidat RN qui avait diffusé ce tract, a-t-on appris, ce mercredi, auprès de son entourage.

« Xavier Bertrand a déposé plainte avec constitution de partie civile contre Damien Rieu le 17 juin pour des faits de diffamation », a indiqué son entourage, confirmant une information de La Voix du Nord. « L’objet de la plainte est un tract diffamant intitulé “les 6 péchés islamiques de Xavier Bertrand” », précise-t-on.

Ancien porte-parole de Génération identitaire

Xavier Bertrand avait évoqué cette plainte lors d’un débat télévisé avec la tête de liste du Rassemblement national (RN) Sébastien Chenu, pendant la campagne des régionales mais aucune confirmation de son dépôt n’avait pu être alors obtenue auprès de son équipe.

Ancien porte-parole et principale figure médiatique de Génération identitaire, Damien Rieu (un nom d’emprunt) était candidat aux départementales sous l’étiquette RN dans la Somme, où il a été battu par ses rivaux divers gauche. Très actif sur Twitter pour ses plus de 100.000 abonnés, il a confirmé le 17 septembre dans un tweet avoir reçu un avis préalable à mise en examen pour diffamation pour la diffusion du tract.

Financement du lycée musulman Averroès

« Jihad judiciaire : @xavierbertrand me poursuit en “diffamation” pour ce visuel qui liste ses compromissions avec l’islamisme (ne le diffusez surtout pas). Hâte d’être au procès, en pleine campagne électorale on va bien rire », écrit-il, en diffusant à nouveau le tract.
Le tract en cause évoque, entre autres, le financement du lycée musulman Averroès par la région.

En juillet, le tribunal administratif de Lille avait enjoint à la région Hauts-de-France de procéder au versement à ce lycée de subventions, bloquées depuis mars 2020 en raison de soupçons sur son financement. La région avait alors indiqué qu’elle allait verser la somme, mais aussi se pourvoir en cassation.