Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo privée de permis de conduire après un excès de vitesse ? Il s'agit d'un vieux poisson d'avril

FAKE OFF Un poisson d’avril datant de 2015 a ressurgi ces derniers jours sur les réseaux sociaux, alors que la candidate socialiste à la présidentielle s’est dite favorable à une baisse de la vitesse sur les autoroutes

M.Co.
— 
Anne Hidalgo au volant d'un véhicule électrique en autopartage en novembre 2018 (illustration).
Anne Hidalgo au volant d'un véhicule électrique en autopartage en novembre 2018 (illustration). — JACQUES DEMARTHON / AFP
  • Un vieux poisson d’avril datant de 2015 et visant Anne Hidalgo resurgit.
  • La maire de Paris et candidate à la présidentielle se serait vu retirer son permis après un excès de vitesse sur le périphérique. Il s’agit d’un canular.
  • Cette demande de vérification nous a été envoyée par un lecteur.

Un poisson d’avril qui ne s’éteint pas. Il vise Anne Hidalgo, qui se serait vu retirer son permis de conduire après un excès de vitesse sur le périphérique. La plaisanterie circule sur les réseaux sociaux sous la forme d’un article de presse.

La maire de Paris aurait été contrôlée « porte de Saint-Mandé » et aurait déclaré aux motards « ne pas regarder son compteur parce qu’il n’y a aucun danger à cette heure-ci ». La brève se conclut en précisant que le contrôle technique de sa voiture « n’était pas à jour depuis deux ans ».

Non, Anne Hidalgo n'a pas perdu son permis après un excès de vitesse. Il s'agit d'un poisson d'avril datant de 2015.
Non, Anne Hidalgo n'a pas perdu son permis après un excès de vitesse. Il s'agit d'un poisson d'avril datant de 2015. - Capture d'écran Facebook

Après avoir circulé il y a quelques années, ce canular connaît un regain de popularité, alors qu’Anne Hidalgo a annoncé le 12 septembre sa candidature à l'élection présidentielle de 2022.

FAKE OFF

Le canular circule depuis 2015 sur les réseaux sociaux, soit en étant attribué au Quotidien de Paris, soit sous la forme d’un article qui imite la mise en page du journal Le Parisien. Aucune de ces deux publications n’est toutefois à l’origine de ce canular : la plaisanterie a été inventée par la page Facebook Info radar IDF (Ile de France), comme l'ont retrouvé nos confrères de Libération.

L’entourage d’Anne Hidalgo a d’ailleurs assuré à l’AFP que la maire de Paris « a toujours son permis, ne l’a jamais perdu et n’a jamais été arrêtée pour excès de vitesse ».

En 2018, Anne Hidalgo avait elle-même dénoncé ce « poisson d’avril ». Celui-ci a de nouveau resurgi alors que la candidate à la présidentielle s'est déclarée favorable, le 21 septembre, à une baisse de la circulation sur autoroute.