Somalie : le Premier ministre rejette la décision « illégale » du président concernant la suspension de ses pouvoirs

SUSPENSION Une décision jugée « illégale » et « sans fondement » par le Premier Ministre somalien, Mohamed Hussein Roble

20 Minutes avec AFP
— 
Mohamed Abdullahi Mohamed lors d'une session parlementaire en mai 2021.
Mohamed Abdullahi Mohamed lors d'une session parlementaire en mai 2021. — Farah Abdi Warsameh/AP/SIPA

Le Premier ministre somalien a annoncé jeudi qu'il « n'accepte pas » la décision « illégale » et « sans fondement » du président de suspendre ses pouvoirs exécutifs, dans une nouvelle confrontation publique qui fragilise ce pays déjà secoué par une impasse électorale et une insurrection jihadiste.

Le président Mohamed Abdullahi Mohamed avait annoncé quelques heures plus tôt « geler les pouvoirs exécutifs » de Mohamed Hussein Roble, et « notamment ses pouvoirs de destitution ou de nomination », après que les deux hommes se sont opposés à deux reprises ces dix derniers jours sur des limogeages et nominations au sein de l'appareil sécuritaire.