Nîmes : Le maire LR retire ses délégations à un élu qui soutient Eric Zemmour

DIVORCE L'adjoint a évoqué son souhait d'inviter l'éditorialiste et potentiel candidat aux élections présidentielles par le biais de son association

N.B.
— 
Une affiche d'Eric Zemmour (illustration)
Une affiche d'Eric Zemmour (illustration) — Mourad ALLILI/SIPA

Marc Taulelle n’est plus adjoint à la construction et à la rénovation énergétique des bâtiments de la mairie de Nîmes (Gard). Le maire de la capitale du Gard, Jean-Paul Fournier (LR), a retiré ses délégations à l’élu, qui fait partie de la majorité municipale depuis 2008, en raison de son soutien à Eric Zemmour.

Marc Taulelle avait indiqué qu’il souhaitait inviter l’éditorialiste (et potentiel futur candidat aux élections présidentielles) à Nîmes, le 15 octobre, via l’association qu’il préside.

« Des divergences de ligne politique et de valeurs »

« Des divergences de ligne politique et de valeurs nous opposent depuis quelques semaines, explique le maire de Nîmes. Sans jamais fermer la porte au dialogue, j’ai dû, en accord avec lui, prendre une décision lourde de conséquence. En effet, au regard de sa volonté de maintenir la venue d’Eric Zemmour en octobre, alors que le calendrier électoral s’accélère, sa position n’était plus tenable. » Une décision prise « à regret », poursuit Jean-Paul Fournier, qui dit avoir « apprécié agir avec lui », saluant son travail.

Son éviction sera entérinée au prochain conseil municipal, le 25 septembre. « C’est une grave erreur, confie Marc Taulelle à France Bleu Gard Lozère. Introduire le délit d’opinion dans une équipe, ce n’est pas une bonne chose. J’ai des valeurs, je m’y tiens. » Il convoite, par ailleurs, le poste de référent pour Eric Zemmour dans le Gard.