Marseille : Emmanuel Macron dévoile ses « ambitions » estimées à 1,5 milliard d’euros pour relancer la ville

C'EST SON PROJET Le chef de l’Etat a conclu sa tournée des sujets marseillais par un discours où il a énoncé diverses « ambitions », chiffrées à 1,5 milliard d’euros

Alexandre Vella
— 
Marseille : Emmanuel Macron dévoile un plan à 1,5 milliard d'euros — 20 Minutes
  • Le chef de l’Etat concluait sa tournée des sujets marseillais par un discours au palais du Pharo.
  • Aucune enveloppe globale n’a été annoncée mais divers projets et ambitions ont été dessinés.
  • Le chef de l’Etat reviendra mi-octobre et en février pour constater l’avancement de ces projets.

Trois urgences, quatre ambitions mais « pas un grand plan », ni « un chèque ». Le chef de l’Etat, qui concluait sa visite des sujets marseillais ce jeudi soir par un discours au palais du Pharo dominant le Vieux-Port, a pris tout le monde à contre-pied. Durant plus d’une heure d’une prise de parole perturbée par une belle averse, puis une coupure de son, Emmanuel Macron a distillé quelques annonces au milieu de ce qui aura semblé être davantage un discours de politique générale. En plus des mesures relatives à « l'urgence sécurité » (un nouvel hôtel de police, des effectifs, 500 caméras…) « sociale » (17 millions de dotation pour la politique de la ville) et « sanitaire » (169 millions d’euros pour les hôpitaux), le président a décliné quatre ambitions.

A chacun de ces points correspond la création d’une structure. Pour les écoles, « une société ad hoc, présidée par le maire et sous le contrôle de l’Etat », a précisé Emmanuel Macron sera créée « d’ici la fin de l’année ». Avec « l’objectif de reconstruction des écoles identifiées comme les plus délabrées », soit 175 environ sur les 500 que compte la ville. Une ambition éducative couplée à l’expérimentation de la liberté de recrutement pour les directeurs d’établissements, une petite bombe pour le monde de l’enseignement.

Une deuxième ambition porte sur l’emploi des jeunes, encouragés à monter leur entreprise. « On trouve plus facilement des clients que des emplois », a rapporté le chef de l’Etat de ses rencontres avec des jeunes marseillais. « Un carrefour de l’entreprenariat », lieu pour accompagner, former et financer les jeunes qui voudraient monter leur société, sera établi. Au niveau culturel, le président imagine bien « un grand studio de la Méditerranée » à Marseille, avec l’ouverture prochaine et rapide de bassins de tournage en mer ainsi que l’installation d’écoles spécialisée dans l’audiovisuelle. Enfin, au niveau environnemental, les contours d’un projet baptisé « Odysséo » ont été dessinés, une fondation pour la recherche, l’innovation, l’éducation, et la protection de l’environnement du bassin méditerranéen.

Quatre nouvelles lignes de tramway

Cela à part, quatre nouvelles lignes de Tramway ont été annoncées, ainsi que l’automatisation du métro et la création de bus à hauts niveaux de services, avec la création d’un groupement d’intérêt public pour porter ce projet. L’ensemble de ces annonces a été chiffré à 1,5 milliard d’euros par les services de l’Elysée. Emmanuel Macron a conclu son discours en annonçant qu’il reviendra mi-octobre, puis en février, pour constater l’avancement de ces projets. Avec la volonté énoncée de faire de Marseille « un laboratoire », et peut-être un support de sa campagne électorale de l’élection de présidentielle à venir.