Primaire à droite : L’entrepreneur Denis Payre annonce sa candidature

CONCURRENCE Denis Payre se définit comme « libéral, social réformateur mais conservateur sur les valeurs »

20 Minutes avec AFP
— 
Denis Payre le 6 avril 2016.
Denis Payre le 6 avril 2016. — Francois Mori/AP/SIPA

L’entrepreneur Denis Payre a annoncé dimanche sur twitter qu’il était candidat à une éventuelle primaire des Républicains ​en vue de la présidentielle de 2022, confirmant une information du Figaro.  « J’ai pris la décision de participer à la primaire des Républicains pour l’animer », affirme l'entrepreneur sur son compte twitter.

Candidat surprise, ayant pris sa carte chez LR vendredi selon Le Figaro, il se dit « prêt à aller jusqu’au bout » s’il réussit à réunir les 250 parrainages exigés par la direction de LR pour pouvoir se présenter. Sa candidature porte à cinq le nombre de prétendants à une éventuelle primaire, avec Valérie Pécresse, Michel Barnier, Eric Ciotti et Philippe Juvin.

« Libéral, social réformateur mais conservateur sur les valeurs »

Fondateur en 2013 du mouvement «Nous, Citoyens», il affirme au Figaro qu’il est « urgent de recréer de la confiance entre le politique et la société civile car nous sommes dans une situation terrible pour notre démocratie ». « Il y a un risque de rupture démocratique », ajoute l’entrepreneur de 58 ans.

Se définissant comme « libéral, social réformateur mais conservateur sur les valeurs », il se dit « favorable à la liberté économique mais très attaché au pacte républicain, avec une école qui donne sa chance à chacun et un ascenseur social qui fonctionne ». « Aucune aide sociale ne doit être attribuée sans contrepartie et sans rendre service à la collectivité », ajoute ce père de quatre enfants.

Etude qualitative


La direction de LR préférerait éviter d’avoir à organiser une primaire, synonyme selon elle de divisions. Elle doit lancer lundi une vaste étude qualitative, sur un échantillon de 15.000 militants ou sympathisants de la droite et du centre, afin de mesurer la popularité de chacun des prétendants à l’Elysée ainsi que les thèmes les plus importants aux yeux des électeurs.


Le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand, qui a officialisé sa candidature en mars, compte se présenter à la présidentielle sans passer par la primaire.
Les Républicains tiendront un congrès le 25 septembre pour décider s’ils lancent ou non des primaires, avec pour but de désigner leur candidat fin novembre.