Présidentielle 2022 : Huguette Bello, présidente de La Réunion, soutient Mélenchon

CAMPAGNE Elle l’avait emporté aux régionales de juin contre le président sortant de droite, avec le soutien de LFI au premier tour, puis du reste de la gauche au second

20 Minutes avec AFP
— 
Image d'archives: Huguette Bello alors qu'elle était députée, à l'Assemblée nationale, le 3 avril 2019.
Image d'archives: Huguette Bello alors qu'elle était députée, à l'Assemblée nationale, le 3 avril 2019. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Huguette Bello, présidente de la région La Réunion, seul territoire avec la Guyane à avoir basculé à gauche aux dernières régionales, a apporté son soutien au candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, ce samedi depuis les Amphis de LFI dans la Drôme. La cheffe du parti Pour la Réunion l’avait emporté aux régionales de juin contre le président sortant de droite, avec le soutien de LFI au premier tour, puis du reste de la gauche au second.

« J’apporte mon soutien plein et entier à Jean-Luc Mélenchon. Nous avons fait une première démonstration à La Réunion, nous ferons une grande démonstration sur cette terre de France », a déclaré Huguette Bello lors d’une conférence de presse en commun avec le chef insoumis. « Le moment est magnifique et concrétise un travail humain de longue haleine », s’est félicité Jean-Luc Mélenchon.

« Une cheffe charismatique, expérimentée »

Huguette Bello a donné l’exemple de « l’union populaire » que lui-même compte faire à la présidentielle : « une cheffe charismatique, expérimentée, qui a rencontré le mépris habituel de la caste », l’a emporté en « restant ferme sur ses principes ». En cette rentrée politique où certains sondages le placent en tête à gauche, il s’est comparé à Huguette Bello : « C’est parce qu’elle était en tête que le rassemblement des braves gens a pu se faire, plutôt qu’avec la gauche traditionnelle qui leur a menti ».

Huguette Bello a cependant confié être « triste de voir la gauche éparpillée alors que nous avons besoin d’une gauche rassemblée guidée par l’intérêt général ». La Réunionnaise prononcera un discours juste avant celui de Jean-Luc Mélenchon, dimanche matin en clôture des amphis d’été.