La Turquie retire ses troupes d'Afghanistan, renonçant à sécuriser l'aéroport de Kaboul

AFGHANISTAN La Turquie a annoncé mercredi soir avoir commencé à retirer ses troupes d’Afghanistan, abandonnant ainsi sa proposition de continuer à assurer la sécurité de l’aéroport de Kaboul après le retrait des forces américaines

20 Minutes avec AFP
— 
La Turquie retire ses troupes de Kaboul
La Turquie retire ses troupes de Kaboul — Handout / TURKISH DEFENCE MINISTRY / AFP

« Les éléments des forces armées turques en mission à l’aéroport Hamid Karzaï en Afghanistan ont commencé à être évacués. Les forces armées turques retournent dans notre patrie », a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.

Près de 500 militaires turcs non combattants se trouvaient en Afghanistan dans le cadre d’une mission de l’Otan.

Avant l’annonce du retrait de ses troupes, la Turquie avait mené des négociations avec Washington et les talibans pour continuer à assurer la sécurité de l’aéroport de Kaboul après le retrait des troupes américaines, qui devrait être accompli mardi.

Mais la prise de Kaboul le 15 août par les talibans, après une offensive de dix jours qui a vu s’effondrer les forces afghanes et provoqué la fuite du président Ashraf Ghani à l’étranger, a bouleversé les plans de la Turquie, lui enlevant la possibilité d’endosser un rôle dont elle espérerait des retombées positives pour ses relations – tumultueuses – avec les Etats-Unis.

Malgré une situation particulièrement chaotique, 88.000 personnes, Afghans et étrangers, ont été évacuées depuis la mise en place du pont aérien le 14 août, à la veille de l’entrée des talibans dans Kaboul, a indiqué la Maison-Blanche.

Erdogan veut continuer de jouer un rôle en Afghanistan

Lors d’un discours intervenant au même moment que l’annonce du retrait des troupes d’Ankara, le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé son souhait de continuer à jouer un rôle en Afghanistan. « La Turquie poursuivra un dialogue rapproché avec toutes les parties en Afghanistan », a-t-il affirmé.

« La Turquie, qui accueille déjà 5 millions de réfugiés, ne peut supporter un fardeau migratoire supplémentaire », a affirmé M. Erdogan samedi.

Selon le ministère turc de la Défense, Ankara a évacué 1.129 personnes d’Afghanistan, un chiffre qui diffère des 1.404 personnes précédemment évoquées par le ministre turc des Affaires étrangères.