Joséphine Baker entrera au Panthéon car elle incarne « l’esprit français », annonce la présidence

HOMMAGE L’artiste franco-américaine, Joséphine Baker, entrera au Panthéon le 30 novembre

20 Minutes avec AFP
— 
Joséphine Baker, le portrait — 20 Minutes

Au lendemain d’un article du journal Le Parisien révélant la décision d’honorer la mémoire de Joséphine Baker, l’Elysée a indiqué l’artiste franco-américaine entrera au Panthéon « parce qu’elle est l’incarnation de l’esprit français », a plaidé la présidence, ce lundi.

Joséphine Baker (1906-1975), « engagée dans la Résistance, inlassable militante antiraciste » et « incarnation de l’esprit français », entrera au Panthéon le 30 novembre, confirme la présidence dans un communiqué.

Première femme noire au Panthéon

« A travers ce destin, la France distingue une personnalité exceptionnelle, née américaine, ayant choisi, au nom du combat qu’elle mena toute sa vie pour la liberté et l’émancipation, la France éternelle des Lumières universelles », ajoute l’Elysée.

La cérémonie fera de la célèbre meneuse de revue, née dans le Missouri et enterrée à Monaco, la première femme noire à reposer dans la nécropole laïque. Toutefois, le corps de Joséphine Baker « restera à Monaco où elle est enterrée au cimetière marin », avait précisé dimanche Jean-Claude Bouillon-Baker, un des enfants de l’artiste.

« Patrie reconnaissante »

L’artiste franco-américaine Joséphine Baker deviendra le 30 novembre la sixième femme à entrer au Panthéon en France, après Sophie Berthelot, la physicienne Marie Curie, les résistantes Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, ainsi que Simone Veil, figure de la vie politique.

Le Panthéon est depuis plus d’un siècle la nécropole laïque des grandes personnalités ayant marqué l’Histoire de France, dont la « patrie reconnaissante » veut honorer la mémoire. Cet imposant édifice domine la montagne Sainte-Geneviève, l’une des buttes de Paris, dans le centre de la capitale.