Européennes: Collomb veut rencontrer Aubry pour refaire les listes

POLITIQUE Le socialiste revendique 600 signataires contre les listes établies par la direction du PS...

E.J. avec agence

— 

La politique d'ouverture à gauche du président Nicolas Sarkozy, "c'est bien joué", estime lundi dans un entretien au Figaro Gérard Collomb, maire PS de Lyon, qui demande aux dirigeants de son parti de "réfléchir à une rénovation en profondeur du PS, aujourd'hui indispensable".
La politique d'ouverture à gauche du président Nicolas Sarkozy, "c'est bien joué", estime lundi dans un entretien au Figaro Gérard Collomb, maire PS de Lyon, qui demande aux dirigeants de son parti de "réfléchir à une rénovation en profondeur du PS, aujourd'hui indispensable". — Jean-Pierre Clatot AFP/Archives
Gérard Collomb monte en puissance. Le maire de Lyon annonce 600 signataires de la pétition qu'il a lancée contre les listes établies par la direction du PS aux européennes. Il veut rencontrer dès lundi la première secrétaire du parti, Martine Aubry. «Il y a un véritable mouvement qui est en train de se lancer», s'est félicité Gérard Collomb vendredi. Les présidents de région Francois Patriat (Bourgogne), Jean-Yves Le Drian (Bretagne), l'eurodéputé sortant Bernard Poignant, le président de la communauté urbaine de Bordeaux, Vincent Feltesse, ont notamment signé.
 
«Ils ne sont pas considérés comme des agités, fait valoir Gérard Collomb. C'est que vraiment ils pensent qu'on va faire de mauvais scores et donc nous tirons la sonnette d'alarme par rapport à la direction». Gérard Collomb veut rencontrer Martine Aubry à son retour de vacances pour «voir ensemble comment il est possible de faire en sorte que les choses reviennent dans l'ordre normal et qu'on ait une campagne aux européennes dynamique». Il espère une réouverture des négociations sur les listes, «si la direction veut que nous ayions des scores importants pour les élections européennes qui seront décisives elles-mêmes pour la composition des listes pour les régionales».

Une autre pétition, qui circule contre l'éviction du député européen sortant Gilles Savary, a recueilli 500 signatures en ligne.