Coronavirus : Les demandes d'aide d'urgence pour les intermittents ouvertes jusque fin août

CRISE La ministre de la Culture Roselyne Bachelot chiffrait début juillet à plus de 12 milliards d'euros le soutien public à la culture depuis le début de cette crise sanitaire en 2020

20 Minutes avec AFP
— 
La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, à Paris le 11 février 2021.
La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, à Paris le 11 février 2021. — Francois Mori/AP/SIPA

Le gouvernement a annoncé, ce mardi, avoir ouvert jusqu’à fin août aux intermittents les demandes pour obtenir une aide d’urgence, instituée face à la crise sanitaire en 2020 et reconduite en 2021.

Le Fonds d’urgence spécifique de solidarité pour les artistes et les techniciens du spectacle (Fussat) avait été mis en place en septembre 2020, doté de 7 millions d’euros au départ. En mars, le gouvernement l’a porté à 17 millions d’euros.

Une aide de 1.500 euros

Il prévoit une nouvelle « aide forfaitaire unique » de 1.500 euros, dans quatre situations particulières, « sous réserve de ne percevoir aucune allocation d’assurance chômage », a expliqué le ministère de la Culture dans un communiqué. Ce Fonds d’urgence y ajoute une « aide forfaitaire unique de 150 euros par date annulée, sous conditions », dans la limite de 1.500 euros pour les intermittents qui touchent des allocations-chômage, et sans limite pour ceux qui en sont privés.

Les demandes se font en ligne sur un site Internet géré par la mutuelle des professions du spectacle, Audiens. Ce dispositif s’ajoute à celui de l'« année blanche », qui exempte de l’obligation de 507 heures de travail minimum sur 12 mois pour continuer à toucher des indemnités chômage, en raison des annulations d’événements culturels dus à la pandémie de Covid-19. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot chiffrait début juillet à plus de 12 milliards d’euros le soutien public à la culture depuis le début de cette crise sanitaire en 2020.