Loire-Atlantique : Qui est Michel Ménard, nouveau président du département ?

POLITIQUE Le socialiste de 60 ans a été élu ce jeudi après-midi

Julie Urbach (avec AFP)
— 
Michel Ménard (PS) nouveau président de Loire-Atlantique
Michel Ménard (PS) nouveau président de Loire-Atlantique — J. Urbach/ 20 Minutes

Il y avait peu de suspense mais un soupçon d’émotion ce jeudi après midi dans l’hémicycle. Michel Ménard (PS) a été élu président du conseil départemental de Loire-Atlantique face au chef de file de la droite et du centre Laurent Turquois, avec 36 voix contre 25 (et un bulletin blanc). Elu de cette assemblée depuis 2001, l’homme de 60 ans succède à Philippe Grosvalet, qui ne se représentait pas, à la tête du seul département à gauche dans la région des Pays de la Loire.

Je suis né « de parents agriculteurs, sur une petite ferme, une famille très modeste, et c’est peut-être ça qui m’a mobilisé sur les questions d’égalité et d’accès à l’éducation », a expliqué Michel Ménard. Engagé dans sa jeunesse dans des mouvements d’éducation populaire, il a ensuite complété son engagement militant en adhérant au parti socialiste en 1986, à qui il est resté fidèle. « Je n’ai jamais eu de plan de carrière, mais chemin faisant on prend des responsabilités… », a indiqué pudiquement celui qui a aussi été conseiller municipal à Nantes.

« Réconcilier les citoyens et les institutions »

Durant deux mandats (2007-2017), Michel Ménard a été député de Loire-Atlantique, avant d’être battu aux législatives de 2017 par la candidate de la majorité présidentielle, Sarah El Haïry, devenue depuis secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse.

Désormais à la tête du conseil départemental, il aura à cœur de « réconcilier les citoyens et les institutions », en mettant en place budgets participatifs ou droit d’interpellation. Son projet est aussi social, avec la création d’un « tarif solidaire dans les cantines de collèges » et écologique, en « continuant à préserver les terres agricoles ».