Régionales : Les écolos réunissent leur « dream team » pour l’emporter en Pays-de-la-Loire et prendre le leadership à gauche

REPORTAGE Plusieurs figures de l'écologie étaient réunies autour du ballon rond, ce mardi à Angers, pour soutenir la candidature de l'ex-marcheur Matthieu Orphelin, tête de liste dans les Pays de la Loire, en bonne postion dans les sondages pour faire basculer la région

Thibaut Le Gal

— 

Matthieu Orphelin, candidat en Pays de la Loire, aux côtés de Yannick Jadot, eurodéputé EELV.
Matthieu Orphelin, candidat en Pays de la Loire, aux côtés de Yannick Jadot, eurodéputé EELV. — TLG/20Minutes
  • L'ex-marcheur Matthieu Orphelin est à la tête d'une liste écologiste dans les Pays de la Loire. Ce mardi, à Angers, plusieurs figures nationales de l'écologie sont venues soutenir cette candidature lors d'un match de foot.
  • La campagne s'est tendue ces derniers jours, après un sondage donnant le protégé de Nicolas Hulot vainqueur le soir du second tour le 27 juin.
  • Une victoire serait éminemment symbolique pour EELV, qui a l'ambition de confirmer ses bons résultats aux européennes et aux municipales afin d'affirmer son leadership à gauche.

De notre journaliste à Angers,

« On a le droit de gagner ou le résultat final a été négocié ? » A quelques heures du match des Bleus contre l’Allemagne à l'Euro, une drôle de rencontre était organisée mardi après-midi à Angers. « « L’équipe de France des écologistes », composée de ses figures nationales, affrontait les candidats de la liste écolo pour les régionales en Pays de la Loire, portée par l’ex marcheur Matthieu Orphelin. Sur le terrain de futsal, la chaleur est étouffante. Les corps dégoulinent, mais Yannick Jadot, short blanc et maillot bleu, s’échauffe en multipliant les blagues.

« Vous allez perdre, mais heureusement pour vous, ce n’est pas une compétence régionale ! », plaisante-t-il aux côtés de la députée et ex-ministre Delphine Batho. Derrière les vannes et le plan de communication bien rodée, un enjeu stratégique : après la percée aux européennes de 2019 et les jolies prises aux municipales 2020, Les Verts espèrent bien faire basculer au moins une région dans leur besace, à quelques mois de la présidentielle.

Les écologistes s'affrontent au football, pour pousser la candidature de Matthieu Orphelin.
Les écologistes s'affrontent au football, pour pousser la candidature de Matthieu Orphelin. - TLG/20minutes

Orphelin accusé « d’opportunisme » pour son alliance avec LFI

Et la semaine passée, un sondage Ipsos pour France 3 a donné Matthieu Orphelin en tête au second tour, une première pour une liste estampillée écologiste. « Il y a une vraie dynamique autour sa candidature. Matthieu, c’est un gars du coin, qui a le bon profil pour rassembler. Son travail parlementaire a montré son abnégation. La fébrilité de ses adversaires ces derniers jours vaut tous les sondages », glisse le secrétaire national du parti Julien Bayou, après un premier but.

Car sur ces terres historiquement à droite, fief de François Fillon et de Bruno Retailleau, et malgré une parenthèse socialiste de 11 ans en 2004, la partie s’annonce loin d’être gagnée. Dans la foulée de cette enquête d’opinion, la campagne s’est tendue. La présidente Les Républicains sortante, Christelle Morançais, a ainsi fustigé « l’alliance de la honte » entre l’ex-député LREM et La France insoumise, qualifiant le parcours politique de Matthieu Orphelin de « modèle d’arrivisme et d’opportunisme ».

Entre deux actions, le déçu du macronisme répond aux critiques. « Un coup je suis trop à droite, un coup trop à gauche, je suis écologiste à 100 %. Mais faire croire que les chars rouges arrivent en Pays de la Loire, franchement… En vérité, nos adversaires sont arrivés les mains dans les poches il y a trois semaines, nous sous-estimant. Ca fait neuf mois qu’on fait campagne sur le terrain, sur les thèmes du quotidien. »

Les huit candidatures en Pays de la Loire.
Les huit candidatures en Pays de la Loire. - TLG/20minutes

Prendre la place du PS dans le leadership à gauche

Le protégé de Nicolas Hulot espère passer devant la liste du député socialiste Guillaume Garot, allié au PCF, et réaliser ensuite l’union pour l’emporter au second tour. « On va réussir ce que personne n’imaginait. Pour la première fois, le vote utile, c’est le vote écologiste ! », glisse le natif de Saint-Nazaire.

Car ce qui joue aussi en Pays de la Loire, c'est la bataille pour le leadership de la gauche. A dix mois de l'élection présidentielle, EELV, qui présente une tête de liste dans 12 régions sur 13, espère bien supplanter les socialistes ici en Pays-de-la-Loire comme en Ile-de-France, en Nouvelle Aquitaine, en Centre-Val-de-Loire, en Bretagne ou en Auvergne-Rhône-Alpes, pour arriver en position de force à la table des négociations d’union en vue de 2022.

Jolie frappe de Yannick Jadot, venu soutenir la liste écologiste en Pays de la Loire
Jolie frappe de Yannick Jadot, venu soutenir la liste écologiste en Pays de la Loire - TLG/20minutes

« On veut montrer que nos dernières victoires électorales ne sont pas qu’une vague, qui peut avoir des reflux, mais une véritable lame de fond. L’échelle de la région est d’autant plus importante, qu’elle peut être une grande sœur pour les collectivités qui veulent avancer sur l’urgence écologique », souligne Julien Bayou. Le patron d'EELV espère qu'une victoire régionale permette de lancer la dynamique avant la primaire écologiste, organisée en septembre. « Les sondages, comme souvent, nous sous-estiment. Mais on va déjà doubler nos élus par rapport à 2015. Et on va mettre le paquet pour gagner une ou deux régions, ce qui commence à inquiéter la droite, qui cherche à nous disqualifier », ajoute Yannick Jadot, qui multiplie les déplacements de soutien sur tout le territoire.

En Pays de la Loire, la droite locale a ainsi appelé à faire « un front républicain » contre « l’extrême gauche » dans l'entre-deux tours. Et, ironie de l’histoire, c’est un autre marcheur et ex-élu EELV qui pourrait jouer les arbitres. Ces derniers jours, des rumeurs font état de tractations entre le candidat de la majorité François de Rugy et la droite. La visite de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe aux candidats LREM et LR le même week-end a donné du crédit à cette hypothèse, toujours pas démentie par les intéressés.

Retrouvez les résultats des élections régionales en Pays-de-la-Loire le dimanche 20 juin dès 20h sur 20minutes.fr.

Les candidats en Pays-de-la-Loire :

  • « L’écologie ensemble, solidaire et citoyenne », de Matthieu Orphelin (Europe Ecologie-Les Verts, La France insoumise)
  • « Faire entendre le camp des travailleurs », d'Eddy Le Beller (Lutte ouvrière)
  • « Un nôtre monde Pays de la Loire », de Linda Rigaudeau (Divers)
  • « La région de tous les progrès », de François de Rugy (La République en marche, MoDem)
  • « Union de la droite et du centre », de Christelle Morançais (Les Républicains, Union des démocrates et indépendants)
  • « Debout les pays de la Loire », de Cécile Bayle de Jessé (Debout la France)
  • « Printemps des Pays de Loire », de Guillaume Garot (Parti socialiste, Parti communiste, PRG, Place Publique, GDS, Cap Ecologie)
  • « Pour une région qui vous protège », d'Hervé Juvin (Rassemblement national)