Les Européens favorables au remplacement de leurs élus par une intelligence artificielle

ALGORITHME Ce sont les jeunes âgés de 25 à 34 ans qui sont les plus favorables à ce type de proposition

20 Minutes avec Agence

— 

Les Britanniques et les Allemands sont les plus favorables à l'utilisation d'une IA.
Les Britanniques et les Allemands sont les plus favorables à l'utilisation d'une IA. — Gerd Altmann / PIXABAY

Accepteriez-vous de voir les députés remplacés par un système d’intelligence artificielle ? C’est la question posée dans le cadre d’un sondage mené par des chercheurs de l’IE Center for the Governance of Change auprès des citoyens européens, rapporte Presse-Citron. Au total, 51 % des 2.769 personnes interrogées ont déclaré être en faveur d’une diminution du nombre de parlementaires nationaux et de les remplacer par une IA. 60 % des jeunes âgés de 25 à 34 ans sont pour ce type de proposition et 56 % des 35-44 ans.

En Europe, 69 % des Britanniques et 54 % des Allemands ont affiché leur volonté de garder des parlementaires humains alors que 66 % des Espagnols et 59 % des Italiens sont partisans de l’introduction d’un système d’intelligence artificielle pour remplacer des élus.

Un sujet qui poserait des problèmes démocratiques

Sans surprise, les Chinois seraient d’accord à 75 % pour remplacer des parlementaires par un algorithme. A l’inverse, 60 % des Américains ont déclaré être contre ce type de modification.

Le remplacement d’élus par une IA poserait cependant des problèmes éthiques, notamment au sujet des orientations politiques des personnes qui seraient chargées de développer le système. Certains spécialistes craignent une remise en cause profonde des fondements démocratiques si des humains venaient à être remplacés par des algorithmes.