Avec 3.000 euros de retraite par mois, Luc Ferry « n’arrive évidemment pas à vivre »

MALAISE L'ancien ministre de l'Education nationale a affirmé que sa retraite était insuffisante pour assurer son train de vie 

M.A.

— 

Luc Ferry, le 12 décembre 2016 à Chambéry.
Luc Ferry, le 12 décembre 2016 à Chambéry. — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Interviewé dans l’émission L’instant de Luxe de la chaîne Non Stop People, ce mercredi, pour parler de son train de vie, l’ancien ministre Luc Ferry a indiqué qu’avec 3.000 euros de retraite par mois, il n’arrivait « évidemment pas à vivre ». Des propos, jugés indécents, qui ont suscité de nombreuses réactions.

Le philosophe a expliqué qu’il touchait sa retraite de professeur et les droits d’auteur de ses livres, mais aucune indemnité de son ancien poste de ministre de l’Education nationale : « Ma retraite de ministre ? Il n’y a rien du tout ! Non seulement je n’ai pas de retraite de ministre, mais je cotise moi-même. J’ai ma retraite de prof d’université : 3.000 euros, et j’ai mes droits d’auteur. Je dois avoir aussi une retraite du Conseil économique et social, qui doit être de 800 euros », a-t-il assuré.

« Indécent »

Pour l’écrivain, ce montant est bien insuffisant pour assurer son train de vie quotidien, et notamment les études de ses enfants : « Il me faut plus que ça ! J’ai des filles qui sont encore jeunes, qui ont 20 et 21 ans. Mais avec 3.000 euros je n’arrive évidemment pas à vivre. Mes filles sont dans des écoles extrêmement chères. J’ai emprunté 200.000 euros pour les études de mes filles (…) alors, évidemment, c’est la meilleure école du monde ! » a-t-il justifié.

Des propos qui n’ont pas manqué de susciter de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, comme celle d'Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti socialiste, qui rappelle que l’ancien ministre s’était opposé à la revalorisation du SMIC en 2010.

Nassira El Moaddem, la journaliste d’Arrêt sur images, a qualifié les propos de Luc Ferry « d’indécents », soulignant que le montant de sa retraite était plus proche de 4.000 euros.

Face au tollé, Luc Ferry a pris la parole sur son compte Instagram, assurant « ne pas se plaindre nullement ».

« Je n'ai rien volé à personne non plus. Faut quand même sortir de ce monde de merde ou on vous fait des procès alors que j’ai juste une retraite de prof et les droits d’auteur de mes livres. Point barre ! », a-t-il déclaré.