Nice : Le LR Eric Ciotti a-t-il bénéficié d’un arrangement avec le RN aux législatives de 2017 ? « Grotesque », répond l’intéressé

LEGISLATIVES En pleine montée de fièvre chez Les Républicains après l’alliance de Renaud Muselier avec LREM pour les régionales, « Le Canard Enchaîné » affirme que le député a bénéficié d’un « cadeau » avec le désistement d’un candidat d’extrême-droite

Fabien Binacchi

— 

Eric Ciotti à l'Assemblée nationale
Eric Ciotti à l'Assemblée nationale — Jacques Witt/SIPA
  • Dans sa dernière édition, Le Canard enchaîné affirme que le député Eric Ciotti aurait bénéficié d’un « cadeau » du RN à l’occasion des dernières législatives, en 2017.
  • « Je dénonce cette polémique méprisable. C’est grotesque. Je ne négocie avec personne. Je suis républicain. J’ai une ligne droite. Il n’y a jamais eu de discussion de ce genre », appuie le député des Alpes-Maritimes.

Est-ce un nouveau rebondissement depuis que Jean Castex a mis les Républicains à feu à sang en annonçant, dimanche, que LREM ne présenterait pas de candidat en Paca au bénéfice de Renaud Muselier ? Dans sa dernière édition, Le Canard enchaîné affirme que le député Eric Ciotti, l’un des plus premiers à avoir dénoncé ce « coup de poignard dans le dos », aurait lui-même bénéficié d’un « cadeau » du RN à l’occasion des dernières législatives, en 2017. Ce qu’il dément formellement auprès de 20 Minutes.

Cette année-là, un mois avant le scrutin, Philippe Vardon, candidat du parti de Marine Le Pen dans la première circonscription de Nice face à Eric Ciotti et à une marcheuse notamment, « décidait subitement » d’en changer, rappelle le journal.

Il se présentait finalement dans la troisième, sans succès, et le député LR était réélu dans la sienne, dix points devant la candidate LREM. Evoquant de futures échéances dans un texto envoyé en mars dernier à un de ses collaborateurs, et que Le Canard Enchaîné a retranscrit, Philippe Vardon indique ne pas voir « la moindre raison que Ciotti bénéficie du même cadeau que la dernière fois ».

« Monté en épingle par Olivier Bettati »

En 2017, c’est Olivier Bettati, candidat malheureux soutenu par le RN aux dernières municipales à Menton, qui aurait joué les entremetteurs. « C’est moi qui suis intervenu pour Ciotti. Il était tétanisé, il craignait de perdre son siège face à LREM », a assuré ce dernier, en froid avec le député ces derniers mois, au Canard Enchaîné.

Au moment de la publication de ces lignes, Olivier Bettati n’avait pas répondu aux sollicitations de 20 Minutes. Eric Ciotti et Philippe Vardon, oui. « Je dénonce cette polémique méprisable. C’est grotesque. Je ne négocie avec personne. Je suis républicain. J’ai une ligne droite. Il n’y a jamais eu de discussion de ce genre », appuie le député des Alpes-Maritimes. Et d’affirmer : « Tout ça est monté en épingle par Olivier Bettati, ami personnel de Renaud Muselier, avec qui il négocie une place sur sa liste pour les élections régionales. »

L’élu RN à la mairie de Nice admet de son côté avoir « simplement fait un choix d’opportunité en allant dans une circonscription plus intéressante ». Avec plus de latitude pour gagner en clair. Dans la 3e, il terminait au second tour à 37,26 %, derrière le candidat LREM.