Laurent Berger demande une taxe sur les ultra-riches pour financer un plan pour la jeunesse

SOLIDARITE Cela permettrait de financer des projets pour l’insertion sociale ou encore l’accès à la culture des jeunes, explique Laurent Berger

20 Minutes avec AFP

— 

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger à l'Elysée, le 24 juin 2020.
Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger à l'Elysée, le 24 juin 2020. — Jacques Witt / Sipa

Pour financer « un vaste plan de mobilisation à l’égard de la jeunesse », le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a demandé, ce mardi sur LCI, la mise en place d’une taxe exceptionnelle sur les ultra-riches.

« Ce qu’il va se passer sur la jeunesse, c’est un besoin de rattrapage. Je pense qu’on ne mesure pas encore bien le mal-être de la jeunesse », a rappelé Laurent Berger.

Plus 400 % d’augmentation pour les ultra-riches en France

« Qu’on ait pendant deux ans un plan exceptionnel qui prévoit une taxe sur les ultra-riches, je trouve que ce n’est pas du tout choquant », a-t-il indiqué. Cela permettrait de financer des projets pour l’insertion sociale ou encore l’accès à la culture des jeunes, a dit souhaiter le secrétaire général de la CFDT. « On sait qu’entre 2009 et 2020, il y a eu plus 400 % d’augmentation (de revenus) pour les ultra-riches en France », a insisté Laurent Berger. Il a invoqué l’exemple de la restauration de Notre-Dame, pour laquelle des milliardaires ont fait donation de millions d’euros.

« C’était très bien de vouloir sauvegarder notre patrimoine et notre histoire. Là, il est question de notre avenir et de nos valeurs, de solidarité, d’égalité », a détaillé Laurent Berger. « Il faut en appeler à la solidarité dans cette période », a-t-il déclaré, rappelant que si certains « ont payé un tribut très très lourd » à cause de la crise, « les riches se sont enrichis ». « Ce n’est pas absurde de leur demander de contribuer un peu à l’égard de la jeunesse », a conclu Laurent Berger.