Lutte contre le terrorisme : Jean Castex prendra la parole à l’issue du Conseil des ministres

PROJET DE LOI Le premier ministre sera accompagné de son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et de celui de la Justice, Eric Dupond-Moretti

20 Minutes avec AFP

— 

Jean Castex est le premier ministre depuis juillet 2020.
Jean Castex est le premier ministre depuis juillet 2020. — Jacques Witt/SIPA

Le chef du gouvernement Jean Castex tiendra un point presse ce mercredi vers 13 heures sur le projet de loi antiterroriste qui aura été présenté en Conseil des ministres et sur celui concernant l’état d’urgence sanitaire, a indiqué Matignon. Le Premier ministre sera accompagné par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, a indiqué la source, précisant que le compte rendu habituel du Conseil des ministres n’aurait pas lieu.

Quelques jours après l’attaque de Rambouillet, Gérald Darmanin présentera en Conseil des ministres le texte qui entérine et renforce des mesures déjà expérimentées en matière de renseignement et d’antiterrorisme. « Dans les tuyaux » avant cet attentat qui a coûté la vie à une agente administrative au sein même d’un commissariat, ce projet de loi fait partie de la riposte de l’exécutif aux attaques de l’opposition sur ce terrain, émanant notamment de Xavier Bertrand et de Marine Le Pen, candidats déclarés à la course à l’Elysée.

Aussi à la une la question de l’état d’urgence sanitaire

Ce texte porté par le ministre de l’Intérieur n’est, pour l’essentiel, que le toilettage d’un arsenal de dispositions déjà existantes mais que l’exécutif voulait graver dans le marbre législatif. Fort de 19 articles, il vise principalement à conférer « un caractère permanent » aux mesures expérimentées dans le cadre de la loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (Silt) votée en octobre 2017 pour sortir de l’état d’urgence en vigueur après les attentats de 2015, explique-t-on au ministère de l’Intérieur.

Concernant l’état d’urgence sanitaire que les parlementaires ont prorogé jusqu’au 1er juin, le gouvernement entend préparer la sortie de ce régime d’exception créé en mars 2020 face à la pandémie du Covid-19 et qui permet des mesures comme le couvre-feu. Selon des sources parlementaires, l’exécutif travaille à un texte visant à mettre fin au confinement et au couvre-feu, tout en permettant des mesures de précaution, comme le port du masque dans certaines circonstances, des tests obligatoires pour le franchissement des frontières, ou une jauge maximale dans les établissements recevant du public.