Attaque terroriste à Rambouillet : Emmanuel Macron présent aux obsèques de la policière tuée jeudi, Jean Castex présidera un hommage national vendredi

CEREMONIE La policière avait 49 ans et était mère de deux enfants

Manon Aublanc

— 

Emmanuel Macron, tout seul. (archives)
Emmanuel Macron, tout seul. (archives) — STEPHANE MAHE / POOL / AFP

Emmanuel Macron se rendra jeudi aux obsèques privées de Stéphanie Monfermé, la policière tuée dans l’attentat terroriste survenu vendredi à Rambouillet, a annoncé l’Elysée, ce mardi, ajoutant que le Premier ministre, Jean Castex, présiderait, de son côté, une cérémonie d’hommage national, vendredi à Rambouillet.

Vendredi, un homme radicalisé a tué à l’arme blanche une policière du commissariat de Rambouillet, dans les Yvelines, Stéphanie Monfermé, 49 ans, mère de deux enfants.

La 17e attaque terroriste contre les forces de l’ordre

Vendredi, en début d’après-midi, Stéphanie Monfermé a été tuée par un homme qui s’est « engouffré derrière elle dans le sas » d’entrée du commissariat, a décrit dimanche le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard. Il lui a porté deux coups de couteau « à l’abdomen et à la gorge » et selon des témoins, a crié « Allah Akbar ». La fonctionnaire, qui n’était pas armée, est décédée sur place malgré l’intervention des pompiers.

L’assaillant, abattu par un policier, a été identifié comme Jamel Gorchene, un Tunisien de 36 ans, à la radicalisation « peu contestable » et présentant « certains troubles de la personnalité », selon Jean-François Ricard, qui a décrit l’attaque comme « la 17e action terroriste islamiste commise en France depuis 2014 contre les forces de l’ordre ».