Rennes : Vingt-cinq policiers attendus en renfort « au plus tard en septembre »

SECURITE L'annonce de ces renforts a été faite au lendemain d'un déplacement du président Macron à Montpellier

Camille Allain

— 

Illustration d'un policier, ici en novembre 2020 lors d'un contrôle des attestations de déplacement imposées par le confinement, à Rennes.
Illustration d'un policier, ici en novembre 2020 lors d'un contrôle des attestations de déplacement imposées par le confinement, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Voilà plusieurs années que les policiers rennais demandent des renforts. Ils avaient été entendus l’an dernier en se voyant attribuer 38 nouveaux postes. Ce lundi, le commissariat central de la Tour d’Auvergne a vu l’officialisation de nouveaux renforts. Vingt-cinq policiers seront bientôt déployés dans la circonscription rennaise, qui couvre également Saint-Jacques-de-la-Lande, Chantepie et Cesson-Sévigné, a confirmé la préfecture d’Ille-et-Vilaine. Quand ? « Ils arriveront dès que possible et au plus tard en septembre », confirme le député LREM Florian Bachelier à 20 Minutes, confirmant l'information de Ouest-France​.

Cette annonce intervient le jour de la visite d'Emmanuel Macron à Montpellier. Dans une interview publiée dimanche dans Le Figaro, le président de la République avait promis « plus de policiers sur le terrain » et « une intensification de la lutte contre le trafic de drogue ».  « Chaque Français verra plus de bleu sur le terrain en 2022 qu’en 2017 », a promis Emmanuel Macron, promettant de tenir son objectif de 10.000 policiers et gendarmes supplémentaires.

Depuis deux ans, Rennes a été le théâtre de plusieurs règlements de compte armés. Un phénomène nouveau dans la capitale bretonne qui avait donné lieu à une intensification de la lutte contre le trafic de drogue, débouchant sur plusieurs coups de filet de grande ampleur. Avant les épisodes de confinement, une montée des agressions les soirs de fête avait également été constatée.