Incendie de Notre-Dame : Sur les toits de la cathédrale, Emmanuel Macron remercie « ceux qui œuvrent à sa reconstruction »

TRAVAUX C’est la première fois que le chef de l’Etat revient à la cathédrale Notre-Dame, détruite partiellement par les flammes il y tout juste deux ans, le 15 avril 2019

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron sur les toits de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2021.
Emmanuel Macron sur les toits de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2021. — BENOIT TESSIER / POOL / AFP

Deux ans jour pour jour après l’incendie, Emmanuel Macron s’est rendu ce jeudi matin sur l’impressionnant chantier de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame. Elle doit être rouverte au culte le 16 avril 2024, même si les travaux ne seront pas achevés à cette date.

C’est la première fois que le chef de l’Etat revient sur les lieux depuis la destruction de la toiture et de la flèche par les flammes le 15 avril 2019. Emmanuel Macron s’est rendu sur une plateforme entourant le toit éventré de la cathédrale pour observer les cordistes à l’œuvre, en rappel, qui sécurisent les voûtes du Cœur en maçonnant les pierres instables. Une étape indispensable avant la mise en place de l’échafaudage de sécurisation.

Emmanuel Macron remercie les donateurs

Le président doit rencontrer les équipes mobilisées sur cette phase de sécurisation, préalable à sa reconstruction. Un moment pour remercier « tous ceux qui œuvrent à sa reconstruction (charpentiers, échafaudeurs, cordistes, grutiers, facteurs d’orgue, maîtres-verriers, restaurateurs en peinture et sculpture, tailleurs de pierre, archéologues et chercheurs) », mais aussi « à nouveau tous ceux qui ont permis de sauver la cathédrale des flammes, ainsi que les 340.000 donateurs du monde entier qui rendent ce chantier possible », selon l’Elysée.

Il est accompagné de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, de la maire de Paris Anne Hidalgo, de son représentant spécial pour la reconstruction le général Jean-Louis Georgelin, de l’architecte en chef des monuments historiques Philippe Villeneuve, de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, de Mgr Eric Aumonier, représentant le diocèse de Paris et du recteur de la cathédrale Mgr Patrick Chauvet.