Coronavirus : Une réunion jeudi à l’Elysée sur la réouverture des lieux fermés

CONFINEMENT « Il s’agira d’étudier les protocoles sanitaires envisagés pour la réouverture progressive » de ces lieux

20 Minutes avec AFP

— 

Lors d'une visite d'Emmanuel Macron dans un centre de la Sécurité sociale à Créteil.
Lors d'une visite d'Emmanuel Macron dans un centre de la Sécurité sociale à Créteil. — LUDOVIC MARIN / AFP / POOL

Emmanuel Macron présidera jeudi à 18h à l’Elysée une réunion pour examiner les protocoles de réouverture des lieux fermés à cause de la crise du Covid-19, a annoncé mardi la présidence de la République. « Suite aux rencontres menées par les ministres avec les acteurs des différents secteurs concernés par la fermeture d’établissements, il s’agira d’étudier les protocoles sanitaires envisagés pour la réouverture progressive » de ces lieux, a-t-elle précisé.

Participeront à la réunion le Premier ministre Jean Castex et les ministres Olivier Véran (Santé), Bruno Le Maire (Economie), Jean-Michel Blanquer (Education), Gérald Darmanin (Intérieur), Gabriel Attal (porte-parole), Frédérique Vidal (Enseignement supérieur), Elisabeth Borne (Travail), Roselyne Bachelot (Culture), Jean-Baptiste Lemoyne (Tourisme), Clément Beaune (Affaires européennes) et Roxana Maracineanu (Sports).

Réouvertures complexes à mettre en oeuvre

Dans son allocution du 31 mars, Emmanuel Macron avait annoncé la réouverture « avec des règles strictes » à partir de la mi-mai de terrasses de bars et restaurants et de certains lieux de culture fermés depuis le 30 octobre. La rentrée scolaire est quant à elle prévue le 26 avril en présentiel dans les écoles et en distanciel pendant une semaine de plus dans les collèges et lycées. Liées à une amélioration de la situation sanitaire, notamment grâce à la vaccination, les réouvertures s’annoncent complexes à mettre en oeuvre avec le maintien des gestes barrière et des protocoles adaptés à chaque type d’activité.

Une mission d’information du Sénat a recommandé mardi un redémarrage progressif des lieux culturels en fonction du risque, sur autorisation du préfet en collaboration avec les élus locaux, quitte à ce que les dates ne soient pas les mêmes pour tous.