Coronavirus : Le Rhône, la Nièvre et l’Aube à leur tour confinés à partir de vendredi minuit

EPIDEMIE Revivez la conférence de presse tenue par Olivier Véran, ce jeudi

Manon Aublanc
— 
Coronavirus : les nouvelles restrictions étendues au Rhône, à l'Aube et à la Nièvre, a annoncé Olivier Véran
Coronavirus : les nouvelles restrictions étendues au Rhône, à l'Aube et à la Nièvre, a annoncé Olivier Véran — AFP

L’ESSENTIEL

  • Olivier Véran, le ministre de la Santé a pris la parole ce jeudi soir à 18 heures, pour faire le point sur l’épidémie de coronavirus.
  • La vague de malades continue à augmenter à l’hôpital, avec 4.709 patients en réanimation, ce jeudi, dont 408 ces dernières 24 heures.
  • Le Rhône, la Nièvre et l’Aube viennent s’ajouter aux seize départements soumis depuis samedi à des restrictions renforcées pour freiner l’épidémie, à partir de vendredi minuit et pour quatre semaines.
  • A partir de samedi, la vaccination sera ouverte à toutes les personnes de plus de 70 ans, a annoncé le ministre, précisant que 10 million de Français seront vaccinés d'ici mi-avril. 

A LIRE

A VOIR

C’est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve jeudi prochain pour un nouveau point sur la situation épidémique en France. Bonne soirée à tous !

18h35 : Olivier Véran appelle à ne « jamais jeter » de doses de vaccin

« Les centres disposent de listes d’attente et préviennent les gens en fin de journée. La règle de base, c’est de ne jamais jeter, pas besoin de protocole pour ça, c’est du bon sens », a-t-il affirmé, soulignant qu’il fallait faire preuve de « bon sens » en ce qui concerne les doses de vaccin disponibles.

18h28 : 10 millions de Français vaccinés d’ici mi-avril

« D’ici la mi-avril, c’est-à-dire d’ici 3 semaines, nous aurons vacciné plus de 10 millions de personnes, soit une majorité des personnes les plus vulnérables au virus. (…) Nous tiendrons les objectifs fixés, avec en ligne de mire l’espoir immense du retour à la normale » , a promis Olivier Véran.

18h27 : Une campagne d’appels téléphoniques « systématique » pour vacciner les personnes âgées

Une campagne d’appels téléphoniques « systématique » sera mise en place par l’Assurance maladie pour aider les personnes de plus de 75 ans à obtenir un rendez-vous pour se faire vacciner.

18h25 : Plus de la moitié des personnes de plus de 75 ans vaccinées

« Nous avons dépassé ce soir les 7 millions de personnes vaccinées – c’est l’équivalent, par exemple, de toute la population d’un pays comme la Bulgarie. Parmi ces 7 millions de personnes, plus de 2,5 millions ont reçu une deuxième injection. Plus de la moitié des personnes de plus de 75 ans vivant dans notre pays ont reçu au moins une injection. Plus de 90 % dans les Ehpad », s’est réjouit le ministre.

18h23 : La vaccination sera ouverte à toutes les personnes de plus de 70 ans à partir de samedi

A compter de samedi, « la vaccination sera ouverte à toutes les personnes de plus de 70 ans, qui auront le choix de se rendre en centre de vaccination, chez leur médecin traitant ou dans leur pharmacie », a annoncé Olivier Véran.

18h20 : « Cinquante nuances de mesures »

« Il n’y a pas un confinement, il y a cinquante nuances de mesures qui tiennent compte de la situation épidémique et de ce que nous savons du virus. La situation est évolutive parce que le virus ne circule pas toujours à la même vitesse, parce que des variants sont apparus, parce que la vaccination change la donne », poursuit le ministre.

18h19 : Le profil des patients, « plus jeune et parfois sans comorbidité »

« La pression hospitalière, déjà forte, va continuer de monter dans les prochains jours (…). Comme beaucoup de réanimateurs en témoignent, le profil de ces patients change : plus jeune et parfois sans comorbidité », a ajouté le ministre.

18h18 : Près de 80 % de déprogrammations en Ile-de-France

En Ile-de-France, plus de 1.400 lits de réanimation sont actuellement occupés par des patients atteints du Covid-19. L’objectif est d’arriver à un chiffre de 2.250 lits de réanimations. Pour y arriver, « entre 35 et 40 % des activités ont été déprogrammées, et à terme, ce sont sans doute 80 % des activités qui devront être déprogrammées », a précisé Olivier Véran.

18h17 : Les premiers effets du confinement visibles ce week-end

« Il est trop tôt pour juger si les mesures sont efficaces et suffisamment efficaces. Les mesures décidées la semaine dernière pourraient montrer leurs effets d’ici ce week-end au mieux, en début de semaine prochaine, sans doute d’ailleurs, comme pour les deux premières vagues », a précisé Olivier Véran.

18h16 : 4.709 patients se trouvent actuellement en réanimation, dont 408 ces dernières 24 heures

18h15 : Olivier Véran justifie la décision de laisser les écoles ouvertes

« La fermeture des écoles est une solution de dernier recours car elle a des conséquences très lourdes (…), [même si nous] ne nions pas que le virus peut se transmettre à l’école, et de l’école aux familles », a déclaré le ministre, précisant que le protocole sanitaire allait être renforcé dans les établissements scolaires.

18h10 : Les rassemblements de plus de six personnes interdits en extérieur, rappelle le ministre

« Même si être dehors affaiblit le risque, si vous vous retrouvez à quinze, vous allez immanquablement baisser la garde (…), baisser le masque et augmenter le risque d’être infecté », justifie Olivier Véran.

18h05 : Le Rhône, la Nièvre et l’Aube à leur tour confinés à partir de vendredi minuit

Le Rhône, la Nièvre et l’Aube s’ajoutent, à partir de vendredi minuit et pour quatre semaines, aux seize départements soumis depuis samedi à des restrictions renforcées pour freiner l’épidémie.

« Dans ces trois départements, le couvre-feu continue de s’appliquer de 19 heures à 6 heures. Les rassemblements en extérieur ne doivent pas dépasser six personnes. Les déplacements sont autorisés de 6 heures à 19 heures dans un rayon inférieur à 10 km, sans attestation, sans durée. Les déplacements interrégionaux sont interdits, sauf motif impérieux ou professionnel. Les commerces de première nécessité restent ouverts. Les écoles maternelles et primaires et les collèges restent ouverts, tandis que les lycées passent tous en demi-jauge. Enfin, les lieux de culte restent ouverts », a précisé le ministre.

18h04 : « La situation se dégrade notablement dans plusieurs départements »

« La situation épidémique n’est pas bonne (…) Plus de 45.000 Français ont été diagnostiqués au coronavirus ces dernières 24 heures (…). La situation est la plus préoccupante en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur », explique Olivier Véran.

« L’Ain, les Alpes de Haute Provence, les Ardennes, l’Indre et Loire, l’Isère, le Jura, le Loir et Cher, la Loire, la Lozère, la Marne, la Meuse, l’Orne, la Savoie, la Haute-Savoie et le Vaucluse, l’Yonne sont placés en vigilance renforcée », a poursuivi Olivier Véran.

18h : Olivier Véran prend la parole

17h55 : Plus de 300 fêtes clandestines recensées depuis mi-janvier, regrette Gérald Darmanin

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a affirmé jeudi que « les fêtes clandestines, les fêtes sauvages » sont la « première difficulté » en matière de non-respect du couvre-feu et des règles sanitaires, avec plus de 300 fêtes de ce type recensées par ses services depuis le 15 janvier.

Pour faire appliquer les mesures sanitaires contre l’épidémie de Covid-19, police et gendarmerie « interviennent dans des conditions où parfois je me pose des questions sur la façon dont une partie, une toute petite partie de nos concitoyens ne se rendent pas compte de ce qu’ils font », a déclaré le ministre à la presse lors d’une visite à Bordeaux.

17h50 : Olivier Véran devrait prendre la parole d’ici une dizaine de minutes

Installez-vous confortablement, on va suivre tout ça ensemble. 

17h45 : Cannes, Antibes et Menton autorisent les commerces non essentiels à vendre en extérieur

Dans ces communes des Alpes-Maritimes, soumises au nouveau confinement, les mairies autorisent tous les commerces à installer des étals sur la voie publique. Notre journaliste Fabien Binacchi vous explique tout dans son article juste ici.

 

17h30 : Roselyne Bachelot, malade du Covid-19, est sous « oxygénothérapie renforcée »

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot, malade du Covid-19, est sous un traitement d'« oxygénothérapie renforcée », a-t-elle annoncé jeudi sur son compte Twitter.

Âgée de 74 ans, elle avait annoncé samedi avoir été testée positive « à la suite de symptômes respiratoires », avant que son entourage annonce mercredi son hospitalisation. Dans un tweet jeudi, elle dit être « prise en charge par des soignants exceptionnels et bénéficie(r) désormais d’une oxygénothérapie renforcée ».

17h15 : « Plus que jamais se serrer les coudes » face à une vague « extrêmement forte »

Le Premier ministre Jean Castex a appelé ce jeudi à « plus que jamais se serrer les coudes » face à une troisième vague « extrêmement forte », lors d’un déplacement à l’hôpital de Melun, au sud-est de Paris.

Le chef du gouvernement a qualifié la situation sanitaire d'« extrêmement préoccupante », notamment en Île-de-France. Le taux d’incidence y dépasse désormais 600 pour 100.000 habitants et 1.410 malades sont en réanimation dans la région, soit 300 de plus que lors de la deuxième vague, selon le directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France, Aurélien Rousseau, qui participait à la visite. « Ce qu’il faut plus que jamais, c’est que nous respections toutes et tous les mesures de freinage », a insisté Jean Castex.

17h03 : Pourquoi le Rhône risque-t-il d’être à son tour reconfiné ?

Quelques jours après le reconfinement décidé dans seize départements, notre journaliste Elisa Frisullo vous explique pourquoi le Rhône risque d’être à son tour reconfiné.

 

17h : Trois départements en sursis

Placés en zone rouge, le Rhône, la Nièvre et l’Aube devraient s’ajouter aux seize départements soumis à des restrictions renforcées depuis samedi dernier : fermeture de nouveaux commerces et à l’interdiction de se déplacer au-delà de 10 km sauf dérogation ?

Dans ces trois départements, le taux d’incidence progresse à grande vitesse depuis au moins deux semaines, approchant ou dépassant les 400 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur sept jours dans le Rhône, notamment à Lyon, et dans l’Aube, bien au-dessus du seuil d’alerte maximale (250).

Bonjour et bienvenue dans ce live

Nous allons suivre ensemble la conférence de presse d’Olivier Véran, à 18 heures. Le ministre de la Santé, qui va faire le point sur la situation épidémique en France, pourrait annoncer des restrictions pour trois départements supplémentaires : le Rhône, la Nièvre et l’Aube.