La vaccination de Jean Castex, une mise en scène ? Faux

FAKE OFF Des internautes prétendent que le capuchon de l'aiguille n'a pas été retiré. Celui-ci a pourtant bien été enlevé

M.Co.

— 

Jean Castex reçoit une injection d'AstraZeneca, le 19 mars.
Jean Castex reçoit une injection d'AstraZeneca, le 19 mars. — Thomas Coex/AP/SIPA
  • La vaccination du Premier ministre vendredi avec le vaccin AstraZeneca, une mise en scène ? C’est ce que soupçonnent des internautes.
  • Ils s’appuient sur des captures d’écran montrant ce qui ressemble à un embout jaune et le présente comme un capuchon. Cet élément fait en réalité partie de l’aiguille.
  • Cette demande de vérification nous a été envoyée par un lecteur.

La vaccination s’est faite sous l’œil des caméras. Cela n’aura pas suffi pour certains internautes, qui s’interrogent sur la validité de la vaccination de Jean Castex. Vendredi, le Premier ministre a reçu une première injection du vaccin d’ AstraZeneca contre le Covid-19. Pour l’occasion, il s’était déplacé à l’hôpital Bégin de Saint-Mandé, en banlieue parisienne.

A l’aide de captures d’écran, des internautes  soupçonnent une mise en scène : le capuchon protégeant l’aiguille n’aurait pas été retiré au moment de la vaccination.

Cet élément jaune n'est pas le capuchon, il fait partie de l'aiguille.
Cet élément jaune n'est pas le capuchon, il fait partie de l'aiguille. - Capture d'écran Twitter

FAKE OFF

Comme le montre une vidéo de la séquence, ou les images ci-dessous diffusées par l’agence de presse Sipa, l’élément jaune qui se trouve sur la seringue n’est pas un capuchon : l’embase est le lien entre la seringue et l’aiguille.

Jean Castex reçoit une injection d'AstraZeneca, le 19 mars.
Jean Castex reçoit une injection d'AstraZeneca, le 19 mars. - Thomas Coex/AP/SIPA

En zoomant sur cette image, on voit que l’infirmière a retiré le capuchon de l’aiguille.

On voit que le capuchon a été retiré.
On voit que le capuchon a été retiré. - Thomas Coex/AP/SIPA

Certains fabricants commercialisent des aiguilles recouvertes d’un capuchon jaune, ce qui a sûrement fait naître cette confusion chez certaines internautes.

Un élément jaune qui fait ici partie de l’aiguille

Le ministère de la Santé, qui fournit le matériel nécessaire à la vaccination, ne précise pas quel matériel doit être utilisé pour injecter le vaccin AstraZeneca. L’union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) recommande d'utiliser des seringues de 1ml dites « à tuberculine », ainsi que des aiguilles d’un diamètre de 25 à 22 G. Plusieurs de ces aiguilles sont commercialisées avec cette embase.

Cet élément n’est pas nécessairement jaune : sa couleur varie en fonction du diamètre de l’aiguille. De plus, le même type de matériel a déjà été utilisé pour vacciner d’autres patients.

Une polémique récurrente

Ces polémiques au sujet de la vaccination de personnalités publiques sont récurrentes : récemment, ce sont Sadiq Khan, le maire de Londres, et Annastacia Palaszczuk, une ministre australienne, qui ont été soupçonnés, à tort, de ne pas avoir réellement reçu de vaccin.