Régionales en Ile-de-France : Hamon propose le rassemblement de toute la gauche derrière Bayou

POLITIQUE L’ex-candidat socialiste à la présidentielle a décidé en février de figurer sur la liste écologiste de Julien Bayou pour les régionales en Ile-de-France. Hamon est en deuxième position dans les Yvelines

20 Minutes avec AFP
— 
Julien Bayou, Secrétaire National d'EELV, Yannick Jadot, Député européen EELV, et Benoit Hamon,  ancien candidat a la présidentielle.
Julien Bayou, Secrétaire National d'EELV, Yannick Jadot, Député européen EELV, et Benoit Hamon, ancien candidat a la présidentielle. — ISA HARSIN/SIPA

Vers une grande alliance de la gauche aux élections régionales en Ile-de-France ? C’est en tout cas ce que souhaite Benoît Hamon. L’ancien candidat socialiste à l’élection présidentielle, propose au PS et à LFI d’ouvrir des « discussions » en Ile-de-France en vue d’un rassemblement dès le premier tour derrière Julien Bayou, tête de liste des écologistes, a-t-il indiqué lundi à l’AFP.

« J’engage à l’unité » de la gauche pour ces régionales, avait-il préalablement affirmé sur Public Sénat. Fondateur de Générations, Benoît Hamon a lui-même rejoint Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, pour le scrutin de juin.

« Je vais laisser les états-majors le temps d’apprécier ma proposition »

« Je propose, sur le modèle de ce qui a marché dans les Hauts-de-France, que s’ouvrent des discussions avec Audrey Pulvar [tête de liste soutenue par le PS] et Clémentine Autain [tête de liste LFI]. Bayou est celui qui propose le rassemblement le plus large », a-t-il insisté, en rappelant que six formations de gauche avaient déjà rejoint EELV (Générations, Génération Ecologie ou Cap21).

« Je vais laisser les états-majors le temps d’apprécier ma proposition. Rien ne fait obstacle à ce que la discussion ait lieu », a-t-il ajouté, relevant « la faiblesse de la gauche quand elle est divisée, sa force quand elle est unie ».

Le candidat socialiste à la présidentielle de 2017 a décidé en février de figurer sur la liste écologiste de Julien Bayou, en deuxième position dans les Yvelines. « Même si j’ai beaucoup de respect pour Clémentine Autain et Audrey Pulvar, c’est Julien Bayou, qui […] incarne le mieux le niveau d’exigence et d’urgence écologique et sociale auquel j’aspire pour notre région », affirme-t-il.