Marseille : Payan et Vassal s’écharpent autour de 38 mineurs isolés

POLEMIQUE Ce mercredi, une polémique autour de 38 mineurs isolés a éclaté entre le maire PS de Marseille Benoît Payan et la présidente LR du département Martine Vassal

20 Minutes avec AFP

— 

Un migrant dans un squat à Marseille.
Un migrant dans un squat à Marseille. — Christophe Simon / AFP

La question des migrants a, une nouvelle fois, fracturé la vie politique marseillaise. Ce mercredi, une polémique est montée entre la ville de Marseille, désormais contrôlée par le maire socialiste Benoît Payan​, et la présidente LR du département des Bouches-du-Rhône Martine Vassal, autour du sort de 38 mineurs isolés.

Dans un communiqué mardi soir, la ville avait annoncé avoir dû héberger « en urgence 38 mineurs isolés abandonnés par le département », le Conseil départemental ayant « opposé un silence coupable à la détresse de ces enfants ».

Hébergement d’urgence

« Devant l’absence de réponse de Martine Vassal, Benoît Payan, maire de Marseille, a pris la décision exceptionnelle de mettre à l’abri en urgence (ces) 38 enfants », précisait le communiqué de la municipalité, en demandant au département « d’arrêter de nier ses responsabilités ».

Martine Vassal, présidente LR du département et de la métropole Aix-Marseille-Provence, a répondu à ses attaques mercredi en fin d’après-midi, également via un communiqué, en accusant la ville d'« instrumentaliser la misère » et en dénonçant « le triste calcul d’une partie de la gauche ».