Coronavirus : « Tout ça pour ça », raillent les élus d’opposition après les annonces de Castex

REACTIONS Après des fuites dans tous les sens ces derniers jours, le Premier ministre a finalement annoncé quelques mesures mineures pour éviter un reconfinement

P.B. avec AFP

— 

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures contre le Covid-19, le 29 janvier 2021, destinée à éviter un nouveau confinement.
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures contre le Covid-19, le 29 janvier 2021, destinée à éviter un nouveau confinement. — AFP

Une communication qui passe mal. Après les fuites du début de semaine sur un reconfinement probable puis la grosse incertitude des derniers jours, c’est finalement Jean Castex – et pas Emmanuel Macron – qui est allé au charbon, à 20h30 vendredi soir. En cinq minutes top chrono, le Premier ministre a annoncé depuis l’Elysée de nouvelles mesures de la dernière chance pour freiner la propagation du Covid-19 afin d’éviter la punition suprême. Un grand huit émotionnel qui a fait l’unanimité contre lui chez la plupart des élus de l’opposition.

« Tout ça pour ça », ont déploré à l’unisson le chef de file des députés LR, Damien Abad et le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel. « Je trouve particulièrement dangereux de jouer sur la corde psychologique des Français en faisant monter la menace du confinement ces derniers jours pour finalement envoyer à la volée un Premier ministre embarrassé faire des annonces mineures », a tweeté le député LR de l’Ain.

« La France ne risque pas de reprendre contrôle sur l’épidémie et rassurer les Français avec ces mesures. Rien sur la campagne de vaccination et pas de sortie du tunnel en vue ! », a de son côté dénoncé l’élu communiste.

« Quand va-t-on planifier des alternatives au confinement ? », demande Mélenchon

L’extrême droite s’est félicitée avec ironie de la fermeture des frontières aux pays hors-UE tout en déplorant « le temps perdu ». « Depuis le début, sans être écoutés, nous disons que c’est l’un des moyens les plus efficaces pour ralentir l’épidémie », a tancé Marine Le Pen sur Twitter.

Pour Jean-Luc Mélenchon c’est cependant « encore du temps perdu ». « Quand va-t-on enfin planifier des alternatives au confinement ? Quand va-t-on avoir des vaccins à produire sous licence libre ? » interroge le leader des insoumis.

Le secrétaire national du parti Europe Écologie Les Verts, Julien Bayou estime que le gouvernement choisit « l’économie au lieu de la santé ». A l’inverse, le chef de file des députés Modem Patrick Mignola a salué des « mesures sérieuses et équilibrées ». Satisfecit également de la part du maire de Nice Christian Estrosi.

Pour le patron de la région Paca, Renaud Muselier, ces nouvelles mesures permettent d’éviter « pour l’instant un reconfinement » en attribuant une part de ces décisions à la « consultation des élus » jeudi qui « a incontestablement porté ses fruits ».