Coronavirus : Des discussions sur un éventuel durcissement du protocole sanitaire en magasins

EPIDEMIE Parmi les pistes figure un durcissement de la jauge d’accueil des clients en magasins, de 1 client pour 8 mètres carrés actuellement vers 1 client pour 10 mètres carrés

20 Minutes avec AFP
— 
Une file d'attente devant un magasin à Lyon, pendant les soldes d'hiver 2021.
Une file d'attente devant un magasin à Lyon, pendant les soldes d'hiver 2021. — KONRAD K./SIPA

Afin de « faire face à toute éventualité », des discussions ont lieu depuis « quelques jours » au sujet d’un durcissement du protocole sanitaire dans les commerces, notamment les grandes surfaces alimentaires, a déclaré Dominique Schelcher, président de Système U, ce mercredi sur FranceInfo.

« Cela fait quelques jours que notre profession discute avec les pouvoirs publics pour faire face à toute éventualité », selon Dominique Schelcher.

Réduire la jauge du nombre de clients

Une réunion est prévue ce jeudi après-midi avec les enseignes de la grande distribution, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire​ et celui des petites et moyennes entreprises (PME) Alain Griset, au sujet d’un renforcement du protocole sanitaire, a indiqué Bercy. Parmi les pistes figure un durcissement de la jauge d’accueil des clients en magasins, de 1 client pour 8 mètres carrés actuellement vers 1 client pour 10 mètres carrés.

« On y est tout à fait prêt chez Système U, ça ne posera pas de problème », a indiqué Dominique Schelcher, suggérant également « des contrôles plus stricts à l’entrée des magasins pour le respect de cette jauge ».

Vers « un confinement très serré » ?

Interrogé sur l’éventualité d’une nouvelle fermeture des rayons et commerces ne proposant pas des produits jugés de première nécessité, comme lors du deuxième confinement, il a indiqué qu’il s’agissait « d’une des grandes discussions en cours avec les uns et les autres ». « Nous souhaitons le maintien ouvert de ces rayons et donc le maintien également du maximum de formes de commerces, y compris les petits, en contrepartie d’un protocole extrêmement renforcé », a-t-il ajouté, anticipant « de grandes difficultés économiques si cela devait prendre une tournure très sévère ».

A l’issue d’un conseil de défense mercredi, l’exécutif s’est accordé le temps de la réflexion avant d’éventuellement redonner un tour de vis face à l’épidémie de Covid-19, actant toutefois que le couvre-feu à 18 heures « ne freine pas suffisamment » la propagation du virus. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a souligné que « différents scénarios » étaient à l’étude, allant « du maintien du cadre actuel », piste qu’il a jugée « peu probable », jusqu’à « un confinement très serré »