Gérald Darmanin veut créer une réserve de la police nationale

BEAUVAU Elle pourrait voir le jour d'ici à septembre 2021 

M.A.
— 
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, après le conseil des ministres, à l'Elysée, le 9 décembre 2020.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, après le conseil des ministres, à l'Elysée, le 9 décembre 2020. — ELIOT BLONDET-POOL/SIPA

Parmi l’une des pistes pour moderniser la police nationale, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin veut créer prochainement une « réserve opérationnelle » au sein de la police nationale, a-t-il confié au Parisien, ce dimanche, à la veille du lancement du Beauvau de la sécurité.

A l’image de la réserve de gendarmerie, qui compte « près de 5.000 réservistes représentés à 90 % par des retraités », le ministre de l’Intérieur veut doter la police nationale de « 30.000 » réservistes.

Une réserve spécialisée dans les violences conjugales et intrafamiliales

Cette réserve pourrait entrer « en fonction dès septembre », a-t-il confié à nos confrères. Les volontaires, des retraités de la police mais également les civils, pourront intervenir sur des contrôles routiers et participer à la prise en charge de violences conjugales et intrafamiliales.

La police nationale dispose déjà d’une réserve citoyenne et d’une réserve civile, composées d’environ 6.700 personnes, a précisé le cabinet du ministre à nos confrères de BFMTV. Mais les syndicats de police ne sont pas convaincus. Sur Twitter, le syndicat des Officiers et Commissaires de police a expliqué qu’il avait déjà proposé cette mesure aux précédents ministres de l’Intérieur. « D’autres réformes devront émerger du Beauvau de la Sécurité », a-t-il affirmé.