Coronavirus : « Si le Débarquement avait été géré comme les Vélib'... », la réponse d'Attal à Hidalgo

CAMPAGNE Anne Hidalgo a étrillé ce dimanche la campagne de vaccination du gouvernement

20 Minutes avec AFP

— 

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, le 7 octobre 2020 à Paris.
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, le 7 octobre 2020 à Paris. — AFP

Passe d’armes. Vélib', Autolib'… En matière de logistique, Anne Hidalgo « sait transformer l’or en plomb », a raillé lundi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal en réponse aux critiques de la maire de Paris sur les carences de l’exécutif dans le déploiement des vaccins anti-Covid.

Anne Hidalgo, dont des proches s'apprêtent à lancer une « plateforme d'idées » en vue d’une possible candidature à la présidentielle de 2022, avait jugé dans Le Journal du dimanche que, « avec de telles carences, le débarquement de juin 1944 aurait échoué ».

Une « attaque assez gratuite »

Sur Europe 1 lundi, Gabriel Attal s’est dit « pas tout à fait convaincu par cette comparaison », une « attaque assez gratuite », parce que « si le Débarquement avait été géré comme Anne Hidalgo a géré les Vélib', les bateaux n’auraient jamais quitté l’Amérique ».

« Je suis assez surpris d’entendre des leçons de logistique de la part d’une élue qui n’a pas su gérer le Vélib', qui n’a pas su gérer l’Autolib', qui a montré que, s’agissant de la logistique, elle savait transformer l’or en plomb, alors même qu’il y a plus de fonctionnaires à la Ville de Paris qu’à la Commission européenne », a-t-il insisté.