François Hollande égratigne à nouveau Emmanuel Macron lors d’un passage dans « Quotidien »

RANCUNE François Hollande devait dire ce qu’il y avait de mitterrandien chez Emmanuel Macron : visiblement pas grand-chose, selon lui

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Emmanuel Macron et François Hollande lors de la cérémonie du 11 novembre dernier. (illustration)
Emmanuel Macron et François Hollande lors de la cérémonie du 11 novembre dernier. (illustration) — Yoan Valat/AP/SIPA

François Hollande n’est jamais avare d’une petite pique contre son successeur à la présidence de la République. La dernière en date est arrivée jeudi soir dans l’émission Quotidien sur TMC. A la veille du 25e anniversaire de la mort de François Mitterrand (le 8 janvier 1996), le second président socialiste de la Ve République était invité à se demander ce qu’il y avait de « mitterrandien » chez Emmanuel Macron. François Hollande a répondu « être président », suivi d’un très léger sourire.

Sous entendu, il n’y a pas grand-chose de François Mitterrand chez l’actuel locataire de l’Elysée, qui doit pourtant se rendre ce vendredi à Jarnac, où est enterré l’ancien président, pour lui rendre un hommage. Il faut dire qu’Emmanuel Macron évoque rarement le seul président qui a effectué deux septennats complets, sauf pour parler de son engagement européen.

Laboure

François Hollande a été plus disert pour se trouver des points communs avec François Mitterrand. « Le point commun entre nous, c’est une même conception de la politique : passer par la direction d’une grande formation politique et de sillonner le pays ; le connaître dans ses profondeurs. » Sous entendu, là encore : Emmanuel Macron n’a, lui, pas labouré le pays avant de devenir chef de l’Etat.

Ce n’est pas la première fois que François Hollande se risque à un bon mot sur Emmanuel Macron dans l’émission Quotidien de Yann Barthès. Il y a presque trois ans déjà, c’est au même endroit qu’il avait nié que son successeur était « le président des riches » pour expliquer qu’il était… « le président des très riches ».