Coronavirus: Emmanuel Macron salue le début de la vaccination, « nouvelle arme contre le virus »

VACCIN Rappelant que « le vaccin ne sera pas obligatoire », le président de la République a toutefois appelé à avoir « confiance en nos chercheurs et médecins »

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron à l'Elysée, le 16 décembre 2020.
Emmanuel Macron à l'Elysée, le 16 décembre 2020. — Francois Mori/AP/SIPA

Emmanuel Macron a salué dimanche le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France et en Europe, en soulignant que le vaccin constituait une « nouvelle arme contre le virus ».

« Passons le message à nos aïeuls, protégeons-les en priorité », a-t-il exhorté sur Twitter en rappelant que cette « première étape de la campagne de vaccination » concerne « les personnes âgées qui vivent en collectivité ainsi que les professionnels de santé vulnérables ».

« Le vaccin est intégralement pris en charge. Aucun frais n’est à avancer. Soyons fiers de notre système de santé », a-t-il aussi souligné.

L'appel de Macron à avoir « confiance en nos chercheurs et médecins »

Rappelant que « le vaccin ne sera pas obligatoire », il a appelé à avoir « confiance en nos chercheurs et médecins ». « Nous sommes le pays des Lumières et de Pasteur, la raison et la science doivent nous guider », a-t-il estimé alors qu’une majorité de Français (56%) n’envisagent pas de se faire vacciner contre le Covid-19, selon un sondage BVA publié dimanche par le JDD et réalisé du 11 au 14 décembre.

La campagne française a été lancée symboliquement dimanche dans un hôpital de Seine-Saint-Denis avec l’injection du vaccin à une femme de 78 ans et à un cardiologue de 65 ans.