Aix-en-Provence : Une élue municipale perd sa délégation après des propos racistes

RACISME Des publications de « blagues » racistes ont été aperçues sur le Facebook de l'élue, avant d'être supprimées

C.M

— 

La fontaine de la Rotonde, à Aix-en-Provence
La fontaine de la Rotonde, à Aix-en-Provence — FOURMY MARIO/SIPA

Françoise Terme, adjointe à la mairie d’Aix-en-Provence, s’est vu retirer sa délégation à la suite de la publication de propos racistes sur sa page Facebook que le journal La Marseillaise cite en exemple.

Les propos en question ont été révélés le 13 décembre par Cyril di Méo, conseiller (PS) d’opposition. L’élu du groupe Aix en partage avait conservé les captures d’écran de plusieurs posts. Une précaution utile, puisque l’élue mise en cause avait effacé les posts de sa page Facebook.

Des propos partagés sur son mur et non rédigés selon l’élue

Dès le 14 décembre, la maire (LR) Maryse Joissains décidait de retirer à Françoise Terme sa délégation aux quartiers aixois Saint Mitre et Jas de Bouffan.

Maryse Joissains s’en est justifiée ainsi : « Ce partage sur Facebook, légitimement critiqué, intervient dans un contexte de violence provoqué par les nombreux attentats qui ont endeuillé la France (…) mais il est du rôle de l’élu de ne pas céder à sa colère et de rester maître de ses émotions. » A la suite de cette décision, Françoise Terme a expliqué que les publications racistes avaient été partagées sur son mur et non écrites par elle. Elle reconnaît « volontiers ne pas savoir utiliser ni maîtriser la complexité technique, pour une femme de mon âge, des réseaux sociaux. »