Une plateforme pour signaler les discriminations lancée en janvier, annonce Emmanuel Macron

RACISME Emmanuel Macron juge « insoutenable » que les personnes de couleurs soient davantage contrôlées

M.A.

— 

Emmanuel Macron à l'Elysée, le 12 novembre 2020. (illustration)
Emmanuel Macron à l'Elysée, le 12 novembre 2020. (illustration) — Ludovic Marin/AP/SIPA

A l’occasion de l’interview réalisée par le média en ligne Brut, ce vendredi, Emmanuel Macron a annoncé la création, d’ici janvier, d’une plateforme nationale pour signaler les discriminations, gérée par l’Etat, le défenseur des droits et des associations.

"Aujourd’hui quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé (..) On est identifié comme un facteur de problème et c’est insoutenable", a regretté le chef de l’Etat.

Une formation pour les forces de l’ordre

Après différents cas de violences policières​ présumées, Emmanuel Macron a détaillé plusieurs mesures pour tenter de rétablir la confiance entre les Français et la police. En plus de cette plateforme, le chef de l’Etat veut « lancer une formation des policiers et des gendarmes pour gérer ces problèmes ».

« On va s’inspirer de ce qu’on a su développer sur les violences faites aux femmes (…) Cela va prendre du temps, mais si on fait ça, si on met la caméra piéton, on peut recréer la confiance », a-t-il poursuivi, jugeant « insoutenable » que les personnes de couleurs soient davantage contrôlées.