Coronavirus : Jean Castex propose d’assouplir la jauge des cérémonies religieuses à « 6 mètres carrés par fidèle »

RELIGION Dimanche, le Conseil d’Etat, saisi par des associations catholiques, avait donné trois jours au gouvernement pour revoir sa copie

20 Minutes avec AFP

— 

Jean Castex
Jean Castex — Alfonso Jimenez//SIPA

Le Premier ministre Jean Castex a proposé, ce mercredi, d’assouplir la jauge sanitaire du nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies religieuses à « 6 mètres carrés par fidèle », contre 30 personnes maximum actuellement.

Estimant que la jauge de 30 personnes était trop stricte et « disproportionnée » car ne prenant « pas en compte la taille des édifices religieux », le Conseil d’Etat, saisi par des associations catholiques, avait donné trois jours au gouvernement, dimanche, pour revoir sa copie.

« Desserrer un petit peu la jauge » à Noël

Pour l’instant « aucune décision » n’a été prise « car le Conseil d’Etat nous a donné trois jours et le délai expire » jeudi matin, a déclaré Jean Castex sur BFMTV et RMC. « J’ai proposé de passer d’une limite quantitative à 30 fidèles à une jauge à 6 mètres carrés par fidèle », « c’est-à-dire une jauge relative », et ce « jusqu’au 15 décembre, où une nouvelle étape d’assouplissement » pourra avoir lieu, a-t-il indiqué.

« Nous sommes encore en discussion » avec le ministère de l’Intérieur et les représentants des cultes, dont certains « voudraient des jauges un peu plus souples » que 6 mètres carrés, a-t-il indiqué. « Mais j’ai bon espoir qu’on trouvera un accord équilibré. » Par ailleurs, Jean Castex a évoqué la possibilité de « desserrer un petit peu la jauge » pour les cérémonies de Noël.

Une proposition bien accueillie par les représentants de culte

Jean Castex avait fixé la semaine dernière la jauge maximale à 30 personnes par office religieux, tout en assurant qu’elle évoluerait « progressivement » et pourrait tenir compte de la « capacité globale d’accueil » du lieu de culte, avant que le Conseil d’Etat ne lui demande de revoir sa copie.

Interrogée, la Fédération protestante de France a affirmé qu’elle allait « se satisfaire » de la proposition des 6 mètres carrés. Tout comme le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui a de toute façon recommandé à ses fédérations de mosquées d’attendre le 15 décembre avant de reprendre les prières du vendredi. La Conférence des évêques de France a affirmé « attendre l’annonce officielle » avant tout commentaire.