Présidentielle américaine : Déchaînés, Trump et Biden ont tout donné la veille du « D-day »

LA DER DES DERS Les deux candidats à la présidentielle américaine ont donné leur dernier meeting lundi soir, veille de « l’election day »

Emilie Petit

— 

Présidentielle américaine: Le D-day (et la veille) des candidats Trump et Biden — 20 Minutes

Deux salles, deux ambiances. Lunettes de soleil vissées sur le nez, Joe Biden a offert sa version « strass et paillettes » aux électeurs de Pennsylvanie – l’un des Etats clés de l’élection – pour son dernier meeting de campagne. Après quelques mots sympathiques adressés à son adversaire du moment, le démocrate a laissé la place à Lady Gaga pour un mini-concert de soutien au candidat. La star en a profité pour exhorter les Américains à aller voter, « comme si votre vie en dépendait ».

Chez Trump, moins de paillettes, mais pas vraiment de dentelle. Le président et candidat a préféré la jouer profil bas dans le Michigan, une casquette rouge floquée du classique « Make America Great Again » plantée sur la tête. Sans pour autant perdre son assurance légendaire. C’est donc en toute décontraction qu’il a demandé à ses électeurs de lui offrir « une grande victoire. Pas juste une victoire. Mais une grande ».

« La Folie du Bulletin de vote »

Pour ce «D-Day», les deux candidats sont tranquilles. Ils ont déjà voté par anticipation. Donald Trump a remis son bulletin en personne dans un bureau de vote en Floride, le 24 octobre. Fustigeant au passage les votes par correspondance qu’il a nommés « la Folie du Bulletin de vote ».

De son côté, Joe Biden a voté dans son fief du Delaware le 28 octobre. C’est là qu’il a choisi de passer sa soirée électorale. Tandis qu’à à peine 200 km de là, Donald Trump attend dans la si convoitée Maison Blanche.