Coronavirus : L’état d’urgence sanitaire prolongé pour une « période longue et difficile », dit Véran à l'Assemblée

POLITIQUE Ce n’est « pas un texte de conviction » mais « un texte de responsabilité pour nous permettre de protéger activement les Français dans cette période qui sera longue et difficile », a-t-il dit aux députés

B.D. avec AFP

— 

Le ministre de la Santé, Olivier Veran, devant la presse à Matignon, à Paris, le 22 octobre 2020.
Le ministre de la Santé, Olivier Veran, devant la presse à Matignon, à Paris, le 22 octobre 2020. — Ludovic MARIN / POOL / AFP

Le ministre de la Santé Olivier Véran a défendu ce samedi devant l’Assemblée nationale la prolongation jusqu’au 16 février de l’état d’urgence sanitaire pour faire face à une « période qui sera longue et difficile ».

Les députés examinent ce week-end le projet de loi qui vise à proroger ce régime d’exception, redéclenché samedi dernier et qui permet notamment les couvre-feux dans une partie du pays. « Nous avons besoin de ce texte pour être efficace dans la période » de deuxième vague du coronavirus, a déclaré le ministre, au coup d’envoi des débats.

« Un texte de responsabilité »

Ce n’est « pas un texte de conviction » mais « un texte de responsabilité pour nous permettre de protéger activement les Français dans cette période qui sera longue et difficile », a-t-il ajouté.

Olivier Véran a rappelé les derniers chiffres : 42.000 Français diagnostiqués en 24 heures, 2.000 patients hospitalisés, 300 admis en réanimation, près de 300 morts à l’hôpital et dans les Ephad. La situation va « s’alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions », a-t-il pronostiqué, du fait de la dynamique du virus.

Le groupe LR a défendu une motion de rejet préalable, contre un « état d’exception, qui banalise les atteintes aux libertés ».